vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLes États-Unis publient une vidéo montrant les pasdaran en train d'enlever une...

Les États-Unis publient une vidéo montrant les pasdaran en train d’enlever une mine non explosée d’un pétrolier du Golfe

Les États-Unis publient une vidéo montrant les pasdaran en train d'enlever une mine non explosée d'un pétrolier du Golfe

L’armée américaine a publié jeudi une vidéo montrant les Gardiens de la révolution (pasdaran) en train d’enlever une mine non explosée attachée à la coque du chimiquier japonais Kokura Courageous, un des deux pétroliers attaqués dans le Golfe d’Oman.

Le porte-parole du Commandement central des États-Unis, le capitaine Bill Urban, a publié un calendrier et des photographies suggérant que l’armée américaine a vu des navires iraniens retourner sur le pétrolier pour récupérer la mine non explosée, a rapporté le Washington Post.

« À 16 h 10, heure locale, un patrouilleur de la classe Gashti des pasdaran s’est approché du Kokuka Courageous et a été vu en train d’enlever la mine de patelle non explosée » du Courageous, a indiqué Urban, selon le Post.

Le Secrétaire d’État Mike Pompeo a accusé jeudi Téhéran d’avoir attaqué le Kokura Courageous et un autre navire, le Front Altair, appartenant à des Norvégiens, affirmant que l’évaluation était basée sur des renseignements.

Plus tard jeudi soir, le Commandement central américain a publié la vidéo, qui montre des marins iraniens en train d’enlever une mine de la coque du Kokura Courageous.

Dans la vidéo, un plus petit bateau est montré sur le côté du pétrolier japonais. Un individu s’est levé sur l’avant du bateau et on peut le voir en train de retirer un objet de la coque du pétrolier. Les États-Unis disent que cet objet est probablement une mine non explosée.

Plus tôt dans la journée, quatre responsables américains ont déclaré à CNN que les États-Unis avaient les images.

L’un des responsables a déclaré que la vidéo provenait d’un avion militaire américain qui était en train d’enregistrer alors qu’il volait au-dessus.

Le bateau a fait le déplacement même après que le destroyer USS Bainbridge, ainsi qu’un drone américain et un avion P-8, ont été sur les lieux pendant quatre heures. Les responsables de la défense américaine estiment que Téhéran cherchait à récupérer des preuves de son implication dans l’attaque.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe