vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLes Etats-Unis exigent de voir le contrat suisse passé avec l'Iran

Les Etats-Unis exigent de voir le contrat suisse passé avec l’Iran

AP – Les Etats-Unis ont exigé de voir un contrat suisse sur des livraisons de gaz naturel de l’Iran pour savoir s’il viole une loi américaine de sanctions contre Téhéran, a dit l’ambassade américaine en Suisse dimanche. Un article sur le site web de l’ambassade américaine soulève la question de savoir si la position neutre de la Suisse pourrait être affectée en tant que représentante des intérêts américains en Iran et à Cuba.

 

« Actuellement, la Suisse a un mandat pour être notre puissance protectrice à Cuba et en Iran », dit le site Web en réponse « à une question fréquemment posée » à la question de savoir si le rôle de la Suisse était « en danger ».

La Suisse représente les intérêts américains à la Havane depuis la rupture des relations diplomatiques avec Cuba il y a près de 50 ans et à Téhéran depuis que des militants iraniens ont saisi l’ambassade américaine en 1979.

Le ministère des Affaires étrangères suisse a refusé de faire un commentaire sur l’article posté par l’ambassade.

Washington, qui avait déjà objecté au contrat avec l’Iran comme une violation de l’esprit des sanctions de l’ONU contre l’Iran, a déposé le 17 mars une demande formelle de voir le contrat, a dit l’ambassade.

C’était le jour où il a été signé en présence de la ministre des Affaires étrangères Micheline Calmy-Rey pendant une visite à Téhéran.

La porte-parole de l’ambassade américaine Lisbeth Keefe a dit que Washington avait à l’origine demandé de voir le contrat l’été dernier, bien avant sa signature.

La Suisse doit encore montrer le contrat, a dit l’ambassade.

Washington accuse l’Iran d’utiliser son programme nucléaire pour produire des armes atomiques et a été à l’avant-garde des sanctions de l’ONU contre ce pays. Téhéran, cependant, dit ne vouloir produire que de l’électricité pour des utilisations pacifiques.

Le contrat d’une durée de 25 ans, d’une valeur de 28 à 42 milliards de dollars, a été passé entre la société de commerce d’énergie suisse EGL et la National Iranian Gas Export Company.

L’ambassade américaine a dit que le Département d’Etat « observe de très près » les contrats de pétrole et de gaz avec l’Iran au regard de la loi de sanction américaine contre l’Iran.

Calmy-Rey a dit que le contrat était conforme au droit Suisse en tant que pays indépendant avec ses propres intérêts stratégiques à défendre.

EGL, appartenant en majorité à Axpo Holding AG, a dit que les livraisons de gaz iranien commenceront en 2009. Elle planifie de vendre le gaz iranien à des clients européens.

Photo : La ministre des Affaires étrangères suisse Micheline Calmy-Rey avec le président des mollahs Ahmadinejad à Téhéran le 17 mars 2008.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe