jeudi, février 9, 2023
AccueilActualitésActualités: EconomieLes États-Unis et les pays du Golfe imposent des sanctions au Hezbollah...

Les États-Unis et les pays du Golfe imposent des sanctions au Hezbollah soutenu par le régime en Iran

Hassan-Nasrallah-and-Qasem-Soleimani-terrorists-iran

Le Centre contre le financement du terrorisme (CFCT) a pris des mesures significatives cette semaine contre un groupe terroriste soutenu par le régime en Iran : le Hezbollah libanais et ses responsables. Selon une déclaration du Département du Trésor américain, toutes les sept nations membres ont pris ces mesures contre « le conseil consultatif », l’organe de décision du Hezbollah.

La déclaration est la suivante : « Le bureau pour le contrôle des actifs étrangers du Département du Trésor américain (OFAC) en partenariat avec le Royaume d’Arabie Saoudite, le Centre de financement contre le terrorisme et d’autres États membres de ce centre – le Royaume de Bahreïn, le Koweït, le Sultanat d’Oman, le Qatar et les Émirats arabes unis – ont inscrit les membres du conseil Shura du Hezbollah, le principal organe de prise de décision du Hezbollah dans la listes des entités terroristes. »

Le Conseil Shura est responsable des questions religieuses, militaires et stratégiques du groupe terroriste. Le bureau pour le contrôle des actifs étrangers du Département du Trésor américain et ses partenaires du Golfe ont pointé du doigt le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah.

L’OFAC et les nations du CFCT ont également proscrit Naim Qasim, Muhammad Yazbak, Husayn Al-Khalil et Ibrahim al-Amin al-Sayyid sous l’ordre exécutif 13224, qui vise les terroristes et ceux qui les soutiennent.

Les États membres du CFCT ont également désigné les individus et les entités affiliées au Hezbollah, dont Talal Hamiyah, Ali Youssef Charara, le groupe spectrum, Hasan Ebrahimi, Maher Trading, Hashem Safieddine, Adham Tabaja, le groupe Al-Inmaa et la société d’ingénierie et de contrats Inmaa. Toutes ces personnes ou sociétés avaient déjà été désignées auparavant par les États-Unis.

Le secrétaire du Trésor, Steven Mnuchin, a déclaré : « Le CFCT a démontré une fois de plus son grand attachement à la sécurité nationale en interrompant l’influence déstabilisatrice de l’Iran et du Hezbollah dans la région. En visant le conseil Shura du Hezbollah, nos nations ont rejeté collectivement la fausse distinction entre la soi-disant « aile politique » et les complots mondiaux de groupe terroriste du Hezbollah. » Il a ajouté : « Les activités de la Force Qods du corps des gardiens de la révolution islamique, du secrétaire général et du responsable du Conseil Shura, Hassan Nasrallah, prolongent les souffrances humaines en Syrie, apportent la violence en Irak et au Yémen, mettant en danger l’État et la population au Liban et déstabilisent la région entière. »

Le Département du Trésor a déclaré :

« Ces désignations font suite à la décision du président Trump la semaine dernière de retirer sa participation à l’accord sur le nucléaire iranien et d’imposer de nouveau des sanctions contre le régime iranien. C’est une avancée dans la lutte contre les activités néfastes du régime iranien et son comportement déstabilisateur dans la région, ainsi que celui du Hezbollah. »

C’est la seconde initiative du CFCT depuis l’annonce de sa création en mai 2017.