samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLes États-Unis avertissent le régime iranien après les " menaces " contre...

Les États-Unis avertissent le régime iranien après les  » menaces  » contre un citoyen américain

Les États-Unis avertissent le régime iranien après les " menaces " contre un citoyen américain

Par Amir Taghati

Les États-Unis ont averti samedi le régime iranien qu’ils prenaient au sérieux les menaces de Téhéran et qu’ils le tiendraient responsable s’il compromettait la sécurité des citoyens américains.

Ces propos ont été publiés dans un tweet par la porte-parole du Département d’État américain Morgan Ortagus samedi, après que Téhéran a annoncé des sanctions contre Mark Dubowitz et sa fondation pour ce qu’il a appelé « le terrorisme économique américain », a rapporté CNN dimanche.

« Le régime hors-la-loi en Iran a lancé aujourd’hui une menace contre la @FDD, un groupe de réflexion américain, et son PDG. Les États-Unis prennent au sérieux les menaces du régime. Nous avons l’intention de tenir l’Iran responsable d’avoir directement ou indirectement compromis la sécurité de tout Américain », a déclaré M. Ortagus.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a déjà annoncé des sanctions contre la Fondation pour la défense des démocraties (FDD) et Dubowitz, son PDG, selon l’agence de presse semi-officielle du régime, Mehr.

Le communiqué du ministère des Affaires étrangères condamnait Dubowitz et son groupe de réflexion pour « diffusion de mensonges, lobbying et propagande contre l’Iran », a rapporté Mehr.

Le communiqué cite une loi qui, selon Mehr, légitimerait « toute action » prise par les tribunaux des mollahs ou les « appareils de sécurité » contre ceux qui menacent la sécurité nationale du régime.

La loi « Contrecarrer les violations des droits de l’homme et les actions terroristes des États-Unis » adoptée par le Majlis (parlement des mollahs) en 2017 permet que « toutes les mesures prises par les appareils judiciaires et de sécurité contre les FDD et leurs complices iraniens et non iraniens soient considérées comme légitimes car leurs agissements sont contre la sécurité nationale et les intérêts du peuple et du gouvernement iranien », a rapporté Mehr.

La FDD a déclaré qu’il « effectue des recherches et des analyses indépendantes sur les questions de sécurité nationale » alors que Téhéran « interdit ces libertés sur son territoire et aimerait le faire aussi à l’étranger ».

« La République islamique, qui occupe la grande nation iranienne depuis quatre décennies, continue de réprimer violemment le peuple iranien, spoliant ses richesses et créant la destruction et le chaos au Moyen-Orient », a déclaré la fondation. « Le FDD considère son inscription sur toute liste établie par le régime comme une marque d’honneur et attend avec impatience le jour où les Américains et d’autres pourront visiter un Iran libre et démocratique.

Les États-Unis ont sanctionné le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, le 31 juillet. De hauts responsables de l’administration américaine ont déclaré que cette inscription sur liste noire était due aux actions de Zarif au nom du Guide suprême du régime, Ali Khamenei, que l’administration a sanctionné fin juin.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe