mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLes enlèvements, une nouvelle tactique des pasdaran en Afghanistan

Les enlèvements, une nouvelle tactique des pasdaran en Afghanistan

Par Reza Shafa

 CNRI – Ce n'est un secret pour personne que la Force Qods du corps des gardiens de la révolution (CGR) est responsable des opérations extraterritoriales et, en tant que telle, ne pourra jamais fermer les yeux sur l'Afghanistan voisin.

Le 7 novembre, le général Massoud Jazayeri, vice-commandant en chef de l’état-major interarmées délégué aux relations publiques a déclaré dans une interview avec l'agence de presse officielle ISNA : « Nous avons tous les droits de combattre nos ennemis à l’extérieur de nos frontières géographiques. »

« Les États-Unis devraient réfléchir à deux fois avant d'attaquer la République islamique d'Iran. Ils déclencheraient la troisième guerre mondiale. »
 
Il semble que ce que Jazayeri et ses collègues entendent par hors des « frontières géographiques », n’exclue pas l’Afghanistan ou l’Irak depuis que les forces américaines se sont déployées dans ces deux pays.

Une des vieilles tactiques – dans les préparations de la stratégie à long terme testée pour la première fois sur le terrain en Irak par la Force Qods – est l'enlèvement.

Cette méthode, comme toutes les autres tactiques utilisées en Irak par la Force Qods, est aveugle et touche même les enfants. Il a été prouvé que la Force Qods n'a pas hésité à utiliser des enfants enlevés en Irak dans des attentats-suicide.

On sait qu’elle les barde de ceintures d'explosifs pour les faire exploser une fois arrivés sur la cible choisie.

En ce qui concerne l'Afghanistan, Mirza Mohammad Yermand, chef de la lutte anti-stupéfiant de ce pays, a dit que dans les quatre premiers mois de l'année, 127 citoyens avaient été enlevés. Parmi eux se trouvaient 14 femmes et 22 enfants.

Il a également été signalé que, parmi les criminels arrêtés en relation avec les enlèvements, se trouvaient des agents des mollahs, détenus par les forces de sécurité afghanes. D’après leurs aveux, ils étaient impliqués dans des enlèvements d'enfants afghans.

Il y a deux semaines, la police a arrêté une Iranienne pour kidnapping. Elle a été reconnue coupable de vouloir enlever trois mineurs afghans dans la province d'Herat dans l’ouest du pays.

Le 2 novembre, il y a eu une tentative d’enlèvement similaire quand deux chauffeurs de camion iraniens ont été arrêtés par la police pour vouloir enlever un conducteur Afghan. Selon des rapports de police, la tentative d'enlèvement a eu lieu dans la bourgade de Feizabad sur la route principale de Jowzjan-Chirghan Mazar-Charif.

Les médias nationaux et locaux en Afghanistan sont sensibles aux ingérences du régime iranien. Une chaîne de télévision proche de Najibullah Kabouli un membre du Parlement national, a diffusé une table ronde durant laquelle des tactiques de la Force de Qods dans le pays ont été révélés.

Selon le reportage, le régime iranien a lancé de nouvelles chaînes de télévision diffusant des textes et des émissions régulières faisant l’aoplogie de l’intégrisme islamique en Afghanistan. L’émission se termine en disant que l’ambassade des mollahs à Kaboul fait de l'ingérence dans les affaires du pays. Enayatollah Hafez, un expert sur l'Iran et l'Afghanistan, a fait valoir que le meilleur moyen d'arrêter le régime iranien était de fermer son ambassade à Kaboul.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe