lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLes diffusions vidéo du régime iranien pour recruter des enfants pour la...

Les diffusions vidéo du régime iranien pour recruter des enfants pour la guerre en Syrie

Les diffusions vidéo du régime iranien pour recruter des enfants pour la guerre en Syrie

CNRI – Le régime iranien, face à une crise dans le recrutement de combattants pour défendre le dictateur syrien Bachar al-Assad, a lancé une nouvelle campagne de propagande pour encourager les enfants à participer à la guerre en Syrie. 

Les médias de l’État du régime iranien ont diffusé ces derniers jours un nouveau clip promotionnel intitulé « Les martyrs qui défendent le sanctuaire sacré », pour encourager les jeunes enfants à prendre part à la guerre.

La vidéo a été produite par la maison de production officielle  Bassidj, le bras de propagande du régime paramilitaire Bassidj, une branche du régime du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI).

Dans certaines parties de ce clip, les jeunes enfants sont montrés en train de chanter :

« Levons-nous pour sauver le sanctuaire sacré.

J’ai rejoint la division de l’armée de [l’Imam] Hossein.

… J’ai un mandat de [l’Imam Ali] pour défendre le sanctuaire sacré.

Sur les commandements de mon chef [Ali Khamenei] je suis prêt à donner ma vie.

Le but n’est pas seulement de libérer l’Irak et la Syrie ;

Mon chemin est à travers le sanctuaire sacré [en Syrie], mais mon objectif est d’atteindre Jérusalem.

… Je ne regrette pas de me séparer de mon pays ;

Dans ce juste chemin, je porte mon linceul de martyre.

… De Mashhad [au nord-est de l’Iran], je vais marcher jusqu’à Damas.

Je suis comme l’oiseau qui vole vers le sanctuaire sacré. »

Les slogans et les images de la vidéo sont des réminiscences de l’effort de recrutement du régime pendant la guerre Iran-Irak, après qu’il ait fait face à une vive et défavorable réaction du public lors du recrutement de soldats, ce qui a conduit les mollahs à utiliser à la place de jeunes enfants iraniens comme des vagues humaines pour nettoyer les champs de mines.

Aucun de ses efforts à l’époque n’a porté ses fruits, et, finalement, le fondateur du régime Khomeini a été contraint d’accepter un cessez-le-feu, qu’il a décrit comme un « calice de poison. »

Dans le lexique du régime iranien, « défendre le sanctuaire sacré » est l’équivalent du déploiement des forces du CGRI et plus récemment de l’armée régulière en Syrie pour défendre le régime d’Assad, comme il massacre le peuple de Syrie. Ceci se passe pendant que la majorité des victimes du régime iranien sont près d’Alep, qui se trouve à plusieurs centaines de kilomètres des sanctuaires saints chiites près de Damas.

Commentant la diffusion du nouveau clip promotionnel, Shahin Gobadi du Comité des affaires étrangères du Conseil National de la Résistance iranienne (CNRI) a déclaré :

« Ce clip promotionnel manifeste avant tout la nature anti-humaine du régime qui cherche encore à mobiliser les enfants de ses propres partisans comme chair à canon. Ceci et d’autres mesures similaires prises par le régime des mollahs indiquent une impasse stratégique pour le guide suprême Ali Khamenei en Syrie qui est la principale plaque tournante de Téhéran pour l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme dans la région.

Ils soulignent une insatisfaction généralisée en Iran du bellicisme du régime en Syrie et son isolement interne. Après avoir tenté de déployer ses forces du CGRI et des milices étrangères, y compris les Afghans, les Libanais et les Irakiens, et même ses unités régulières de l’armée, le régime a eu recours à recruter des enfants aux fronts de guerre. »

« Mais cet acte honteux et inhumain ne fera pas sortir le régime d’une impasse, tout comme il n’a pas réussi à le faire pendant la guerre Iran-Irak. La différence est que cette fois, le régime a déjà utilisé toutes ses ressources stratégiques, et il est dans un état beaucoup plus fragile », a ajouté M. Gobadi.

Maryam Rajavi, présidente élue du CNRI, a déclaré le 17 avril au quotidien pan-arabe Asharq Al-Awsat que le régime iranien met tous ses efforts pour sauver le régime d’Assad, même s’il sait qu’il se bat pour une cause perdue, parce qu’il n’a pas d’autre solution. Si Assad perd le pouvoir en Syrie, cela conduira au renversement du régime à Téhéran, a-t-elle ajouté.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe