lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLes agriculteurs d'Ispahan manifestent en scandant "Lâchez la Syrie, pensez à nous...

Les agriculteurs d’Ispahan manifestent en scandant « Lâchez la Syrie, pensez à nous ! »

Iran-Ispahan_agriculteurs

Soulèvement en Iran – No. 135

Le mercredi 11 avril, les agriculteurs d’Ispahan ont mené leur 55e jour de protestation en se rassemblant dans le quartier de Khorasgan. Dans cette manifestation massive, qui s’est tenue avec la présence remarquable des femmes et le soutien de la population et de la jeunesse courageuse d’Ispahan, les manifestants ont scandé : « Nous obtiendrons notre droit à l’eau, même si nous devons donner notre vie » ; « Lâchez la Syrie, pensez à nous »

; « A bas ce gouvernement imposteur » ; « Égalité et justice sont les demandes de la nation » ; « Si l’eau ne coule pas dans le fleuve, il y aura une révolte demain » ; « Rohani le menteur, où est notre rivière Zayandeh Roud ? »

Iran, Ispahan - Les agriculteurs manifestent : "Laissez tomber la Syrie et pensez à notre situation"

 

Les marchands et commerçants de Khorasgan, en solidarité avec les agriculteurs, ont fermé leurs magasins et se sont joints au rassemblement.

Les forces répressives et la garde anti-émeute ont encerclé les manifestants pour empêcher la population de se joindre à eux. Les gens ont hué le commandant des forces répressives qui tentait de les disperser et ont scandé : « Soyez prêts pour une bataille décisive ; ni les menaces, ni les humiliations ne nous feront reculer ».

Another day of Iran protests by farmers in Isfahan

Un groupe de manifestants s’est rassemblé dans les mosquées Imam Ali et Golzar. Ils ont hué les membres du parlement du régime et d’autres agents qui essayaient de les tromper avec de fausses promesses. Ils ont scandé : « C’est des mensonges ! », « nous mourons mais n’acceptons pas l’humiliation » ; « l’agriculteur est prêt à mourir mais n’acceptera pas l’humiliation » ; « si l’eau ne coule pas dans le fleuve, il y aura une révolte demain ».

Au coucher du soleil, des forces oppressives ont attaqué des fermiers de Zebar (sur la route Isfahan-Varzaneh) et ont arrêté un jeune manifestant. Ces derniers ont résisté et bloqué la route en brûlant des pneus.

Reconnaissant la situation désastreuse des agriculteurs, le député d’Ispahan Hasan Kamran a déclaré : « Pendant une décennie, les agriculteurs d’Ispahan se sont vu refuser le droit à l’eau…. pendant 10 ans, nous leur avons menti. Ils n’ont plus confiance…. ces conflits entraîneront des pertes en vies humaines. Récemment, un agriculteur a été rendu aveugle par un projectile…. d’une part, ont leur donne un mandat d’arrêt de la banque parce qu’il n’a pas été en mesure de payer sa dette, et d’autre part, on retarde le paiement de leur blé et on ne les dédommage pas pour les pertes subies. En outre, nous lui volons son droit à l’eau. Qui ? Ce même ministère de l’énergie. (Radio Farhang- 10 avril 2018).

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 11 avril 2018

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe