mercredi, novembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLes agents du régime de l’Iran sèment la haine en Irak (eurodéputé)

Les agents du régime de l’Iran sèment la haine en Irak (eurodéputé)

CNRI – Les eurodéputés, Paulo Casaca et André Brie ont donné une conférence de presse à Strasbourg le 18 janvier sur leur voyage à la Cité d’Achraf : « Nous avons eu des entretiens avec près de 4000 Irakiens et 150 intellectuels de ce pays et nous avons eu aussi un échange de vue avec des dirigeants religieux, des groupes chi’ites et sunnites et d’autres personnalités », ont-ils déclaré.

CNRI – Les eurodéputés, Paulo Casaca et André Brie ont donné une conférence de presse à Strasbourg le 18 janvier sur leur voyage à la Cité d’Achraf : « Nous avons eu des entretiens avec près de 4000 Irakiens et 150 intellectuels de ce pays et nous avons eu aussi un échange de vue avec des dirigeants religieux, des groupes chi’ites et sunnites et d’autres personnalités », ont-ils déclaré.

L’eurodéputé allemand André Brie a précisé qu’ « à la suite de ce voyage qui était mon huitième en Irak et le troisième de M. Casaca, nous avons remis un rapport de 20 pages sur notre évaluation de la situation dans ce pays au président de commission européenne, José Manuel Baroso.»

« Nous nous sommes entretenus avec près de 4000 Irakiens et 150 intellectuels de ce pays, ainsi qu’avec des dirigeants religieux et des groupes chi’ites et sunnites et d’autres encore. »

André Brie a ajouté : « En ce qui concerne la violence et les affrontements en Irak, les média occidentaux avancent qu’il s’agit de violences confessionnelles, or elles n’ont aucune place dans l’histoire de ce pays. Les agents du régime iranien sèment la haine et provoquent des conflits entre les chi’ites et les sunnites. En fait, actuellement, ce n’est pas seulement un gouvernement qui dirige le pays, mais aussi des milices chi’ites et des dirigeants politiques qui en dépendent. »

Prenant la parole, Paulo Casaca, eurodéputé portugais et co-président du groupe interparlementaire des Amis d’un Iran Libre a déclaré : « la situation de la population en Irak est au centre de nos préoccupations à l’heure actuelle. C’est pour cela que nous présentons un programme intitulé « L’Irak du futur » C’est une initiative irako-européenne pour trouver une solution pour l’Irak. »

« Les problèmes qui existent actuellement en Irak ne proviennent pas de divergences entre les ethnies ou encore les chi’ites et les sunnites. C’est un plan programmé pour détruire l’Irak. Il est mené principalement par les milices paramilitaires. Elles procèdent à des enlèvements et torturent leurs victimes. Leur but est de s’emparer du pouvoir en Irak. »

Paulo Casaca a rappelé : « Ils déploient tous leurs efforts pour détruire l’Irak. Selon les informations que nous possédons, une heure et demie après que les Américains aient livré Saddam Hussein au Premier ministre irakien, il a été tué par les milices. »

Poursuivant son discours sur la visite de la délégation parlementaire à la Cité d’Achraf, Paulo Casaca a déclaré: « Les Moudjahidine du peuple d’Iran installés à Achraf ont joué un grand rôle dans l’organisation de nos rencontres avec les Irakiens. En effet, la Cité d’Achraf est l’endroit le plus sûr d’Irak où les Irakiens peuvent s’exprimer librement sans être menacés. Des milliers d’Irakiens viennent à Achraf en prenant beaucoup de risques. Les Moudjahidine jouent un role très constructif dans la situation actuelle. »

« Un des critères, c’est qu’à la mosquée d’Achraf, les sunnites et les chi’ites prient côte à côte dans la paix et l’entente et cela montre que les divergences actuelles ont été imposées au peuple irakien. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe