mardi, janvier 31, 2023
AccueilActualitésActualités: FemmesLes « 14 directives » de Khamenei pour une augmentation forcée de...

Les « 14 directives » de Khamenei pour une augmentation forcée de la population d’Iran

CNRI – Le mardi 20 mai, l’Irna, l’agence de presse officielle du régime iranien, a publié un communiqué du Guide suprême des mollahs dans lequel ce dernier présente sa politique pour une augmentation de la population du pays.

 

Selon le dernier recensement effectué en 2011, l’Iran a une population d’environ 75 millions de personnes. Depuis un an, Khamenei essaye de mettre en œuvre un plan pour inciter les familles à avoir davantage d’enfants. Le régime des mollahs poursuit l’objectif de doubler la population du pays pour atteindre les 150 millions d’habitants.

Dans un communiqué intitulé « Politique générale en matière de démographie », Khamenei affirme qu’un pays avec une population nombreuse renforce sa « puissance nationale ». Depuis plusieurs années, le régime iranien a mis en place un certain nombre de lois et de directives pour réduire le recours à la contraception, inciter les iraniennes à devenir des femmes au foyer et les encourager à avoir beaucoup d’enfants.

Les experts des questions sociétales considèrent la politique démographique du régime iranien comme une politique « extrêmement misogyne ». A titre d’exemple, dans le cadre de cette politique, la durée du congé maternité est augmentée, mais en réalité, malgré son apparence trompeuse, cette mesure réduit les opportunités de promotions professionnelles pour les femmes. Dans sa quatrième directive, Khamenei souligne qu’il faut « inculquer aux gens les principes relatives à la famille et à la natalité. »

Depuis deux décennies, aussi bien dans les villes qu’à la campagne, les familles iraniennes ont tendance à avoir moins d’enfants. Selons les derniers recensements, les familles ont en moyenne moins de 3,5 enfants. Ce taux se rapproche de celui des pays occidentaux et est beaucoup moins elevé que celui de la plupart des pays asiatiques.

Dans son sixième directive, Khamenei souligne qu’il faut « luttre contre le mode de vie occidental ».

Les analystes considèrent que les directives de Khamenei augmentent le risque de mariages forcés pour les âdolescentes en bas âges. Ceci est un rique réel en Iran. Selon les lois en vigueur sous le régime des mollahs, les filles peuvent se marier dès l’âge de 13 ans et les garçons dès l’âge de 15 ans.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe