mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésLe sit-in des Iraniens devant le siège de l’ONU à Genève entre...

Le sit-in des Iraniens devant le siège de l’ONU à Genève entre dans sa 4ème année

CNRI – Un sit-in de protestation des militants de l’opposition iranienne devant le siège de l’ONU à Genève entre cette semaine dans sa quatrième année.

Depuis 1105 jours, au cours de leurs manifestations quotidiennes, ces Iraniens ont exigé que l’ONU respecte ses engagements en matière de protection des opposants iraniens résidants au camp Liberty en Irak.

M. Alfred de Zayas, un expert indépendant des Nations-Unies qui œuvre pour la « Promotion d’un l’ordre International démocratique et juste », a salué dans son discours devant les militants réunis à Genève la persévérance de ces manifestants parmi lesquels il y a eu plusieurs membres des familles des résidents du camp Liberty.

M. Zayas a rappelé comment le 9 septembre 2013, six Rapporteurs indépendants de l’ONU ont publié un communiqué de presse demandant une enquête judiciaire indépendante sur plusieurs massacres dans les camps d’Ashraf et de Liberty. Mais il a précisé que jusqu’à présent, aucune enquête judiciaire indépendante n’a été effectuée.

Il a ajouté : « En matière des droits de l’Homme, le problème le plus grave c’est le silence, un silence que je considère comme criminel. Il y a beaucoup de gens qui ne sont pas au courant de ce qui est arrivé aux membres de l’OMPI [l’Organisation des Moudjahidin du peuple d’Iran], il y en a beaucoup de gens qui ne savent pas ce qui s’est passé à Ashraf et à Liberty. Nous, les Rapporteurs de l’ONU, nous avons une responsabilité envers vous. »

Monsieur Patrick Lussi, membre du Parlement de Genève, s’est ainsi adressé aux manifestants :

« A la quatrième année de votre sit-in, je voudrais dire : chers amis, amis qui êtes engagés et fidèles à la démocratie, beaucoup d’entre vous ont sacrifié leur vie pour faire admettre vos droits fondamentaux qui sont la liberté, la démocratie et le libre arbitre. Certains peuvent se demander comment se fait-il que ce représentant du peuple de Genève a quelque chose à vous dire ? Je voudrais parler des valeurs et des principes pour lesquels je suis élu à Genève, la valeur de la patience, la valeur de l’empathie et toutes les autres valeurs mentionnées dans les Conventions de Genève. »

« L’une des premières valeurs de la Conventions de Genève de 1929 concerne les prisonniers de guerre et la garantie de leur droit de se battre pour leurs idéaux. »

« Au cours de votre lutte, chacun d’entre vous, vous avez payé un prix élevé pour résister contre le régime iranien, à Ashraf et à Liberty, en sacrifiant votre vie et en restant fidèle à votre engagement. »

« J’ai entendu le discours de votre Présidente, Mme Maryam Radjavi, sur votre profond engagement à instaurer un système démocratique en Iran. »

« Mes amis iraniens, je vous ai soutenu pendant de nombreuses années. Je serai à vos côtés et je vous dis : continuez. Je vous soutiens car votre cause est juste. Vous luttez pour la liberté de l’Iran, vous luttez pour la liberté des femmes et vous luttez pour la démocratie. »

Les manifestants a condamné le silence et l’inaction de l’ONU dans le domaine de protection des résidents du camp Liberty. Ils ont condamné les atrocités et massacres commis par le gouvernement de Nouri Al-Maliki et par le régime iranien dans les camps d’Ashraf et de Liberty. Ils ont aussi condamné les complots mis en œuvre sous l’emblème de l’ONU contre les résidents du camp Liberty.

Les participants à cette manifestation ont par ailleurs condamné le récent raid des agents du régime iranien contre les prisonniers politiques détenus dans la section 350 de la prison d’Evin et ils ont exigé l’envoi d’une délégation pour enquêter sur ce raid.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe