vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe simulacre des élections en Iran : Ghalibaf se vante de ses...

Le simulacre des élections en Iran : Ghalibaf se vante de ses atrocités contre le peuple

CNRI – Un candidat de la mascarade électorale présidentielle en Iran s’est vanté du nombre élevé de meurtres d’opposants qu’il a commandité.

Le maire de Téhéran Mohammad Bagher Ghalibaf s’est vanté que les responsables de la capitale iranienne arrivaient en seconde position derrière les gardiens de la révolution et des forces paramilitaires du Bassij dans la répression de leurs ennemis.

Ghalibaf, un ancien commandant des pasdaran, a affirmé que ses rivaux à la présidentielle doivent déclarer ce qu’ils ont fait à l’époque de l’affrontement du régime, avec les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) dans les années 1980, un massacre généralisé.

Il a déclaré dimanche à l’agence de presse Tasnim : « Notre révolution n’était-elle pas en danger en 2003 ? Où se trouvaient alors chacun de ces hommes pour défendre la révolution contre l’injustice ? »

Ghalibaf a souligné que lors des conflits politiques internes en 2003, il était « dans la rue » à Téhéran pour tenter de refréner la crise.

Ghalibaf qui a été à la tête de la police en 2002, puis de la mairie de Téhéran, a également été actif dans la répression brutale du soulèvement de 2009.

Il a ajouté : « Quand on observe comment les organismes officiels ont agi en 2009, la municipalité de Téhéran a emporté la troisième place après les forces du Bassij et le Corps des gardiens de la révolution. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe