vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe silence nuisible de la cheffe de la politique étrangère de l'UE...

Le silence nuisible de la cheffe de la politique étrangère de l’UE concernant les violations en Iran est nuisible à la réputation de l’Europe – députée belge

Mardi 17 octobre 2017, le Comité belge des parlementaires et des maires pour une Iran démocratique a tenu une réunion au sein du Parlement fédéral belge au sujet de la situation des droits de l’homme en Iran. Elle était présidée par Mme Els Van Hoof, membre du Parti chrétien-démocrate et membre de la Commission des Affaires étrangères du Parlement belge.

Dans son intervention, Mme An Capoen, membre de la Commission des Affaires étrangères du parlement belge, a déclaré :

« Comme tout le monde dans cette salle aujourd’hui, je suis profondément préoccupé par les violations continuelles des droits de l’homme en Iran. Nous sommes maintenant au début du 2ème mandat présidentiel de Rohani. Il est redevenu président après une élection sans opposition, ce qui soulève au moins quelques questions. Même si Rohani est considéré en Occident comme un modéré, c’est un fait qu’au cours de son premier mandat, plus de 3000 personnes ont été pendues. Cela attribue à l’Iran le plus grand nombre d’exécutions par habitant dans le monde.

Rohani a remplacé son ministre de la Justice qui était membre de la Commission de la mort à Téhéran lors du massacre de 1988 par Alireza Avai, qui était membre de la Commission de la mort dans la province du sud de l’Iran. Avai est également sur la liste noire de l’UE depuis 2011 pour violations des droits de l’homme.

Speech by Belgian MP An Capoen on Human Rights in Iran, Belgian Parliament, Brussels 17 Oct 2017

Cela signifie donc que le régime actuel n’est pas très différent de celui d’il y a 30 ans, même si nous autres, en Occident, le considérons comme un peu plus modéré en apparence.

C’est pourquoi je suis confuse et très frustrée par la façon dont Mme Mogherini traite avec l’Iran. Elle encourage les gens à investir en Iran et, pendant ce temps, garde le silence sur les violations des droits de l’homme et sur la répression des femmes en Iran. Ce silence du chef de la politique étrangère de l’UE est extrêmement nuisible à la réputation de l’Europe et profite à l’État théocratique des mollahs qui sont encouragés à poursuivre leur pouvoir répressif.

En tant que décideurs de l’UE, nous devrions noter que le régime de Téhéran ne peut et ne sera jamais notre partenaire, car il continue de violer les droits humains fondamentaux. Le message aujourd’hui est de conditionner les relations avec l’Iran à l’arrêt des exécutions.

Comme tout le monde, j’ai eu l’occasion de rencontrer personnellement Mme Maryam Radjavi lorsqu’elle était à Bruxelles en décembre dernier. Je la considère comme un leader très inspirant. Je pense qu’elle est aujourd’hui le symbole de l’anti-fondamentalisme, puisqu’elle défend les droits des femmes et la séparation de la religion et de l’État. Je pense donc que nous devrions tous la soutenir dans cette campagne pour une Iran libre. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe