jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLe régime iranien ouvre une institution militaro-culturelle juste à côté de l'université...

Le régime iranien ouvre une institution militaro-culturelle juste à côté de l’université de Téhéran

 CNRI – Le directeur de la culture et de la propagande du Corps des gardiens de la révolution (CGR) a déclaré lors d’une réunion le 14 juillet que « pour établir le contact avec la jeune génération, nous avons besoin de puiser dans les capacités des écrivains du CGR pour présenter une plate-forme afin d’échanger des idées scientifiques. Cette institution d’élite sera bientôt mise en place à proximité de l’Université de Téhéran avec l’approbation du commandant en chef. »

L’ « Association des élites culturelles du CGR » à l’université et les « Officiers de la guerre culturelle » dans les écoles seront chargés de protéger le régime de « l’OTAN culturel ».

Dimanche 11 juillet, le guide suprême des mollahs Ali Khamenei, a déclaré lors d’une réunion avec ses représentants dans les universités que la tendance d’islamiser les facultés devrait s’accélérer. Il a estimé que la présence des mollahs dans les universités était « un signe d’islamisation ».

Immédiatement après, le président des mollahs, Mahmoud Ahmadinejad, a donné son aval aux plans d’embauche de 4.000 mollahs comme « professeurs et membres du corps professoral » dans les établissements d’enseignement supérieur en Iran.

L’initiative « culturelle » du CGR montre l’inquiétude de la dictature vis-à-vis du soulèvement en Iran et en particulier son épicentre situé dans les universités. Le CGR a conclu que la présence de sa milice du Bassidj ne suffisait plus à freiner les protestations. Il a décidé d’instaurer directement une présence dans et autour des campus afin de les contrôler.

La faculté de Sciences et de technologie et la faculté Charif ont été le théâtre d’intenses protestations contre Ahmadinejad quand il s’y est rendu. Il a dû les quitter à toute vitesse, montrant ainsi que la milice du Bassidj était incapable de contrôler ces situations.

Le nouvel organe du CGR à proximité de l’Université de Téhéran montre qu’il se sent très menacé par les étudiants. Il a mis en place l’organisation pour collecter des renseignements en vue d’organiser des attaques contre les étudiants, qui ne se limiteront pas au campus. Le plan devrait être mis en œuvre dans d’autres villes dans les prochains mois.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe