jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe régime de l’Iran donne une image déformée de l’Islam – députée...

Le régime de l’Iran donne une image déformée de l’Islam – députée jordanienne

Narimane Al Roassan, députée jordanienneCNRI – « Un état réellement islamique se considère respectueux des non-musulmans et de ceux qui n’ont aucune croyance. Il interdit tout préjudice à la population sans défense et sans arme et va jusqu’à appeler à soigner les blessés de l’ennemi », a déclaré Narimane Al Roassan.

 

Narimane Al Roassan, députée jordanienneCNRI – « Un état réellement islamique se considère respectueux des non-musulmans et de ceux qui n’ont aucune croyance. Il interdit tout préjudice à la population sans défense et sans arme et va jusqu’à appeler à soigner les blessés de l’ennemi », a déclaré Narimane Al Roassan.

La députée jordanienne s’exprimait lors d’une conférence internationale « l’islam tolérant contre l’intégrisme » qui s’est déroulée le 6 septembre au Carrousel du Louvre, pour célébrer le 6e jour de Ramadan. La conférence réunissait des nombreuses personnalités politiques et religieuses, comme le vice premier ministre de l’autorité palestinienne Azam al-Ahmad ou l’ayatollah Ayad Jamaleddin, vice-président de la commission des affaires étrangères du parlement irakien, le cheikh Tayssir Tamimi juge suprême palestinien, Saïd Saïd Hamadi ancien président des Comores, Jean-François Legaret, Maire du 1er arrondissement de Paris, Ghaleb Bencheikh, président de la Conférence mondiale des religions pour la Paix, Anissa Boumediene, avocate et islamologue, des juristes et des universitaires américaines.

Voici  l’intervention de Mme Al Roassan :

Je voudrais tout d’abord rendre hommage aux femmes et aux hommes courageux, aux membres et aux dirigeants de l’organisation des Moudjahidine du peuple, qui poursuivent avec espérance et une âme limpide, l’idéal du bonheur de l’humanité, alors qu’ils sont eux-mêmes sous les coups violents du régime des mollahs qui tente de les déloger de la terre arabe où ils sont réfugiés après avoir fuit la tyrannie des mollahs.

La Cité d’Achraf est située sur la terre arabe d'Irak qui les a accueillis tout en reconnaissant leurs droits de résister contre un régime répressif et pour l'instauration de la démocratie dans leur pays. Contre un régime qui cherche à exporter la « révolution » et semer la discorde entre les peuples. Un régime qui donne une image déformée de l’islam et qui prétend être la volonté divine sur Terre en faisant régresser la société vers le Moyen-âge.  

Nous avons fait un long voyage pour venir jusqu’à vous et déclarer notre solidarité à la Résistance iranienne et souligner la nécessité urgente de garantir la sécurité de leurs camarades à la cité d’Achraf. Ceux-là même qui sont animés d’une foi inébranlable dans la démocratie.

Lorsque nous parlons de tolérance dans l’Islam il faut tout d’abord insister sur le droit à la vie. La première caractéristique de notre religion est sa tolérance et son respect profond pour la vie humaine, tant honorée par le Seigneur. Dieu a fait de l’être humain sa plus sublime créature et lui a confié les plus grandes responsabilités, en premier chef, celle de faire prospérer la Terre. C’est pourquoi d’après la justice islamique, le meurtre d’une personne équivaut à celui de toute l’humanité.
Dans l’Islam, les réglementations qui régissent les droits de l’homme et interdisent les atteintes à la dignité humaine sont bien plus strictes que de nombreux systèmes judiciaires à travers le monde.

Récemment nous avons été témoins d’une transgression du droit par des gouvernements qui prétendent à la démocratie et aux droits de l’homme, lorsqu’ils ont sciemment ignoré en 2006, la décision de la Cour européenne de justice à Luxembourg annulant l’inscription de l’OMPI sur la liste du terrorisme. Le tribunal a déclaré que ce mouvement avait été créé pour changer le régime du chah, puis celui des mollahs par une démocratie.

Un état réellement islamique se considère respectueux des non-musulmans et de ceux qui n’ont aucune croyance. Il interdit tout préjudice à la population sans défense et sans arme et va jusqu’à appeler à soigner les blessés de l’ennemi. Dans ce domaine nous avons l’exemple de l’attitude de Saladin avec Richard cœur de lion, qui est tout à notre honneur. L’Islam interdit les châtiments collectifs et impute la charge d’un délit, sur son seul auteur et personne d’autre. Mais ce qui est actuellement pratiqué va à l’encontre des préceptes de l’Islam. Qu’il soit mollah ou non, nul ne peut prétendre être investi de la responsabilité divine de faire régner la loi sur Terre, d’avoir autorité sur la vie des hommes ou de se donner le droit de mesurer la proximité des êtres avec le créateur.

En conclusion je souhaite vivement remercier Maryam Radjavi, symbole de la femme musulmane, qui brille par son message de tolérance et de respect des valeurs divines et humaines.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe