samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLe régime iranien profite de la mollesse de l'Europe

Le régime iranien profite de la mollesse de l’Europe

 

Le ministre des Affaires étrangères des mollahs, Javad Zarif, a récemment écrit un éditorial menaçant sur le New York Times, avertissant les pays européens de ne pas faire pression sur l’Iran concernant son programme de missiles balistiques ou son soutien au terrorisme et accuse les États-Unis pour les problèmes causés par le régime.

« Comme l’accord nucléaire et le Moyen-Orient entrent dans une zone inexploré et potentiellement explosif, il est impératif que l’Europe veille à ce que l’histoire ne se répète pas, » a-t-il averti.

L’Europe – et à des degrés divers le reste du monde – a auparavant offert au régime iranien une indulgence imméritée qui a fait croire aux mollahs qu’ils ont l’immunité contre les critiques et qu’ils pourraient poursuivre leurs objectifs destructeurs.

L’accord nucléaire de 2015 a levé les sanctions économiques pesant sur le régime en échange de restrictions limitées sur son programme nucléaire. Cela signifiait que le régime bénéficiait de milliards de dollars provenant d’accords commerciaux avec l’Europe. C’était une erreur. Le régime des mollahs a exploité les failles de l’accord nucléaire pour continuer à financer ses activités malveillantes au Moyen-Orient et dans le monde.

En outre, étant donné que les Gardiens de la révolution (pasdaran), qui ont été sanctionnés par les États-Unis comme groupe terroriste, contrôlent la plus grande partie de l’économie iranienne, l’Europe fait effectivement des affaires avec un groupe terroriste. Comment l’Europe peut-elle prendre position contre le comportement terroriste et les violations des droits de l’homme de l’Iran lorsqu’elle soutient tacitement cela ?

La présidente de l’opposition iranienne, Maryam Radjavi, a récemment déclaré au Parlement européen : « Signer des accords économiques avec les Gardiens de la révolution, qui contrôlent la plus grande partie du secteur économique iranien, est une politique myope qui mettra encore plus en péril la paix et la stabilité du monde. » Elle a souligné que le régime profitait de la collaboration de l’Europe pour ses propres objectifs dangereux, notamment la répression intérieure et un comportement régional déstabilisant.

Alors que les États-Unis ont maintenant adopté une position ferme contre la menace posée par le régime des mollahs, les pays européens ne l’ont pas fait, et le régime profite de la situation pour diviser la communauté internationale.

Le militant des droits de l’homme, Amir Basiri, a écrit sur le blog Beltway Confidential de Washington Examiner : « Alors que son pouvoir continue de décliner, le régime des mollahs a de plus en plus besoin du soutien de l’Europe pour maintenir son emprise sur le pouvoir. En témoignent les appels désespérés de Zarif pour que les États européens ne vacillent pas  »concernant les questions qui vont au-delà la question nucléaire et qu’ils n’emboîtent pas le pas à la Maison Blanche ». Les États européens doivent maintenant choisir entre leurs gains économiques à court terme et la paix et la stabilité à long terme dans le monde. »

L’Europe doit faire face de manière décisive au régime des mollahs concernant ses complots pour obtenir une technologie nucléaire interdite, son programme balistique, ses mécanismes de blanchiment d’argent et ses violations des droits de l’homme avant qu’il ne soit trop tard.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe