vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLe régime iranien pend un prisonnier dans une ville portuaire du sud

Le régime iranien pend un prisonnier dans une ville portuaire du sud

Le régime iranien pend un prisonnier dans une ville portuaire du sud

CNRI – Le régime des mollahs a pendu un prisonnier dans la ville portuaire de Bandar Abbas, au sud de l’Iran. Selon le pouvoir judiciaire du régime iranien de la province de Bouchehr, un prisonnier de 31 ans, qui n’a été identifié que sous les initiales H.M., a été pendu mercredi 20 avril dans la prison centrale de Bandar Abbas.

Depuis le début de la semaine dernière, 35 personnes ont été pendues en Iran, alors que des fonctionnaires européens se rendaient dans le pays. Trois des personnes exécutées étaient des femmes.

Le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a déclaré la semaine dernière que la tendance à l’augmentation des exécutions qui « avait pour but d’intensifier le climat de terreur afin de limiter l’expansion des protestations au sein des différentes strates de la société, notamment à un moment où de hauts fonctionnaires européens se rendent dans le pays, montre bien que les revendications de modération ne sont qu’une illusion pour ce régime médiéval. »

Mme Federica Mogherini, la Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, était à Téhéran samedi dernier avec sept autres fonctionnaires européens pour discuter du commerce et d’autres domaines de coopération avec le régime iranien.

Son voyage a été fortement critiqué par Mohammad Mohaddessin, président de la Commission des affaires étrangères du CNRI, qui a déclaré : « Ce voyage, qui a lieu a milieu d’exécutions de masse, de violations brutales des droits de l’homme et de la belligérance débridée du régime dans la région, bafoue les valeurs sur lesquelles l’UE a été fondée et que Mme Mogherini devrait défendre et exporter. »

Dans son rapport annuel sur la peine de mort le 6 avril pour la période de 2015, Amnesty International a écrit : « L’Iran a mis à mort au moins 977 personnes en 2015 et 743 l’année précédente. »

Le groupe de défense des droits de l’homme a déclaré que « l’Iran possède à elle seule 82 % des exécutions enregistrées » au Moyen-Orient et en Afrique du nord.

2300 personnes ont été exécutées sous le mandate d’Hassan Rohani. Le Rapporteur spécial des Nations-Unis sur la situation des droits de l’homme en Iran a annoncé en mars que le nombre d’exécutions en Iran en 2015 était le plus élevé de ces 25 dernières années. Rohani a explicitement qualifié les exécutions comme les « commandements de Dieu » et « les lois du Parlement qui appartient au peuple. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe