vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLe régime iranien oblige des Afghans à se battre et mourir en...

Le régime iranien oblige des Afghans à se battre et mourir en Syrie

Le régime iranien oblige des Afghans à se battre et mourir en Syrie

Depuis 2014, des milliers de jeunes Afghans chiites ont été recrutés pour se battre dans la guerre civile syrienne pour le compte du régime iranien afin de soutenir la dictature brutale de Bachar el-Assad. Ces recrues sont envoyées sur le front où ils risquent la mort et des blessures graves. Et ils savent peu de choses sur le contexte de guerre dans lequel ils se battent.

Plus de 840 de ces hommes, poussés dans un conflit étranger à cause de difficultés économiques, sont morts, mais les survivants sont désespérés de voir leur famille échapper aux difficultés économiques s’ils s’enrôlent et qu’ils peuvent ramener quelques centaines de dollars à la maison.

Il y a eu 5000 à 12000 combattants afghans dans la guerre civile syrienne depuis que les unités ont été établies au sein de la division Fatemiyoun des Gardiens de la révolution iranienne. La plupart sont des réfugiés en Iran ou des ouvriers improvisés de la frontière irano-afghane, le régime iranien peut donc profiter facilement de ces personnes.

Les troupes afghanes ne sont qu’une partie des forces chiites iraniennes en Syrie – en fait, Israël a accusé l’Iran en décembre d’avoir envoyé 80 000 combattants étrangers en Syrie. L’Iran a également recruté des Libanais, Irakiens et Pakistanais, mais les Afghans ont le deuxième plus haut taux de mortalité parmi les forces chiites.

Beaucoup de ces combattants afghans ont rapporté que le régime iranien les forces à continuer de se battre afin de recevoir un traitement médical plus avancé pour les blessures qu’ils ont subi pendant les combats.

Un combattant, Hussain, a déclaré au Washington Post : « Vous vous retrouvez dans une situation où ils vous donnent plus d’argent et de nourriture, ils vous promettent plus de soins médicaux, ils vous donnent des documents pour vous déplacer plus librement en Iran. Ils vous font sentir que vous êtes obligé de continuer. »

Comme si cela n’était pas assez mal que la pauvreté et la pression forcent les jeunes hommes à se battre dans des conflits armés, de nombreux groupes de droits humains ont rapporté que le régime iranien recrutait de jeunes garçons de 13 ans pour se battre. C’est une violation des lois internationales. Ces enfants reçoivent un entrainement basique et souffrent d’un haut taux de blessure.

Hussain a déclaré : « Au début, de nombreux hommes pensent qu’ils se battent pour quelque chose, mais à la fin ils ne le pensent plus. Cela n’est plus qu’une question de besoin. »

Naeem, un combattant qui a survécu à quatre déploiements en Syrie a déclaré à WaPo : « Les Afghans meurent pour 30 dollars par jour. Mon cousin est mort au front sous mes yeux. Mais il n’y a pas de travail pour nous ailleurs. Nous ne pouvons que nous battre. Je sais que je joue avec ma vie, mais c’est une question de besoin. »

C’est un autre exemple que les activités néfastes du régime iranien n’affectent pas seulement la vie de sa population – bien que cela soit déjà assez néfaste –, mais il affecte toute la région et par extension, le monde entier.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe