samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLe régime iranien intensifie la pression sur les prisonniers politiques au pénitencier...

Le régime iranien intensifie la pression sur les prisonniers politiques au pénitencier d’Evin

Le régime iranien intensifie la pression sur les prisonniers politiques au pénitencier d’Evin

CNRI – Les rapports provenant de l’intérieur de la sinistre prison d’Evin en Iran, au nord de Téhéran, indiquent que le régime des mollahs a intensifié les pressions et le harcèlement des prisonniers politiques. Les prisonniers politiques se trouvant à la salle 12 du quartier 7 font partie de ceux qui sont soumis à des pressions supplémentaires.

Mehrdad Tahmasbi, un sinistre collaborateur du régime qui est gardé avec les autres prisonniers politiques, a été nommé comme agent de liaison du gardien auprès des prisonniers et a tenté d’attiser des confrontations avec les autres détenus.

Il est soutenu dans ses actions par Abbassi, qui est le représentant du ministère du Renseignement du régime au sein de la prison.

Tahmasbi et plusieurs de ses cohortes ont récemment écrit des slogans dans les toilettes à l’encontre des prisonniers politiques et les ont insultés afin de déclencher un conflit avec les prisonniers.

Les autorités ont l’intention de rendre l’atmosphère de la prison insupportable pour les prisonniers politiques afin d’augmenter les pressions psychologiques auxquelles ils sont confrontés.

Certains prisonniers ordinaires ont été chargés par les autorités d’espionner les prisonniers politiques pendant qu’ils parlent entre eux ou de surveiller avec qui ils s’associent, le contenu des lettres qu’ils écrivent à leurs familles, et même la durée de leurs conversations téléphoniques. Les prisonniers politiques se sont fortement opposés à un tel espionnage.

Le 31 Juillet, aussi bien les prisonniers politiques que les prisonniers ordinaires de la salle 12 du quartier 7 de la prison d’Evin ont organisé un rassemblement pour protester contre la gestion et l’administration de la prison. Ils ont mis en garde contre le comportement de Tahmasbi et ont exigé que les droits des détenus soient respectés.

Tahmasbi a provoqué une pression accrue sur les prisonniers et, dans certains cas, le transfert des prisonniers vers d’autres quartiers ou prisons dans d’autres villes en faisant de faux rapports à leur sujet. Il a, à plusieurs reprises, fait chanter les prisonniers ordinaires pour qu’ils coopèrent avec le régime contre les prisonniers politiques.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe