vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLe régime iranien essaye de retarder les élections législatives en Irak

Le régime iranien essaye de retarder les élections législatives en Irak

CNRI – Le régime des mollahs – qui dispose d’une influence considérable en Irak – essaye de retarder la tenue des élections législatives dans ce pays, programmées pour le mois prochain. Les mollahs tentent ainsi de prolonger autant que possible le gouvernement de Nouri Al-Maliki.

La nouvelle sur ces ingérences de l’Iran chez son voisin irakien a été révélée par le journal koweïtien Al-Siyassah qui cite les propos d’un dirigeant de la coalition au pouvoir en Irak.  

Selon le quotidien Al-Siyassah, Ammar Hakim et Moqtada Sadr (les chefs de files de deux groupes chiites irakiens alliés aux mollahs iraniens) sont favorables à la tenue des élections législatives en Irak. Mais depuis une semaine, les dirigeants iraniens mettent en garde contre toute suspension des opérations militaires dans la province d’Al-Anbar. Ils ont dit à Hakim et à Sadr que « la lutte contre le terrorisme » doit être considérée comme prioritaire, notamment par rapport à la tenue des élections législatives.

Le journal Al-Siyassah précise que le régime iranien souhaite un report des élections législatives pour les deux raisons suivantes : premièrement, le parti de Nouri Al-Maliki redoute un score médiocre. Les mollahs iraniens considèrent la fin probable du gouvernement Maliki comme « un coup d’Etat contre leur influence en Irak ». Deuxièmement, pour pouvoir continuer leur aide à Bachar El-Assad, les mollahs souhaitent que la durée du gouvernement de Nouri Al-Maliki soit prolongée d’au moins six mois.

D’après Al-Siyassah, le régime iranien craint que le prochain gouvernement irakien ait une attitude plus modérée et plus conciliante vis-à-vis des opposants au régime d’Assad en Syrie.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe