samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLe régime iranien enrôle des mineurs afghans pour combattre à l’étranger

Le régime iranien enrôle des mineurs afghans pour combattre à l’étranger

Le régime iranien enrôle des mineurs afghans pour combattre à l’étranger

Human Rights Watch a révélé que les Gardiens de la révolution (pasdaran) recrutent des enfants afghans pour aller au front en Syrie pour le compte de l’Iran. Ces enfants immigrants qui vivent en Iran n’ont pour certain que 14 ans.

Les enquêteurs de l’ONG ont constaté cela en examinant les pierres tombales de cimetières en Iran.

Les jeunes Afghans se sont battus au sein de la division Fatemiyoun, un groupe armé composé exclusivement d’afghans qui épaulent le dictateur Bachar Assad.

Recruter des enfants est considéré comme un crime de guerre par le droit internationale.

Des médias officiels iraniens ont confirmé qu’il y a eu de nombreux enfants afghans tués en Syrie. Les autorités iraniennes auraient falsifié les informations figurant sur les tombes et certains indiquent que le défunt avait plus de 18 ans, or les familles ont confirmé qu’avant de rejoindre le front, l’âge réel des enfants n’a pas été pris en compte.

Human Rights Watch a enjoint Téhéran à arrêter immédiatement de recruter des enfants soldats. L’organisation a déclaré qu’il incombe à l’Iran de protéger les mineurs et la directrice du Moyen-Orient de l’ONG, Sarah Leah Whitson, a souligné : « L’Iran doit immédiatement mettre fin au recrutement d’enfants soldats et ramener les enfants afghans qu’elle a envoyés au front en Syrie. Plutôt que d’instrumentaliser des enfants vulnérables et des réfugiés, les autorités iraniennes devraient protéger tous les enfants. »

La situation des immigrants afghans en Iran est désespérante. Les pasdaran les ont exploités et envoyés en Syrie pour défendre les intérêts du régime. L’Iran fait des promesses financières pour encourager les gens qui vivent sans papiers et sans droits. Téhéran affirme que les afghans « se portent volontaires » pour combattre en faveur de l’Iran, mais il est évident qu’ils n’ont pas l’impression d’avoir d’autres choix.

Au cours des quatre dernières années, des milliers d’afghans ont été formés par les pasdaran et la division Fatemiyoun a grandi en nombre et est devenue une division spéciale. Bien que le nombre de soldats qui combattent au sein de la division soit inconnu, mais on estime qu’il y ait environ 14 000 hommes.

L’année dernière, une agence de presse iranienne a rapporté que le père d’un soldat afghan décédé en Syrie a déclaré que l’année de naissance gravée sur son épitaphe était 1995, alors qu’il doit être 1999. Les autorités n’ont demandé à son fils aucune pièce d’identité ou certificat de naissance lorsqu’il a rejoint la division.

Un autre afghan a également déclaré que les autorités essayent de recruter en disant aus migrants qu’ils obtiendront un permis de séjour s’ils rejoignent la division.

Des pierres tombales d’enfants soldats afghans enterrés en Iran. 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe