samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireLe régime iranien craint de nouvelles sanctions du Sénat américain

Le régime iranien craint de nouvelles sanctions du Sénat américain

Le régime iranien craint de nouvelles sanctions du Sénat américain

CNRI – L’échec des appels à la retenue pour retarder un vote bipartisan pour l’approbation d’une loi imposant de nouvelles sanctions contre le régime théocratique, a suscité la crainte des dirigeants iraniens.

La chaine « Shabake khabar » a rapporté le 8 juin 2017 : « Zarif a déclaré qu’en plus de la déclaration détestable de la Maison-Blanche, le Sénat américain a approuvé les sanctions, alors que l’Iran faisait face à des actes terroristes liés aux États-Unis. Les sanctions du Sénat américain sont des mesures déstabilisatrices contre l’Iran. En cas d’approbation, les gardiens de la révolution islamique seront sur la liste des sanctions terroristes. »

Le site officiel Tabnak a également écrit le 8 juin 2017 : « Selon l’agence de presse Tasnim News, à la suite des attaques terroristes à Téhéran et les demandes de plusieurs sénateurs américains pour repousser le vote concernant les nouvelles sanctions contre l’Iran, une majorité de sénateurs a voté pour garder l’agenda de la Maison-Blanche comme prédéfini. Certains des sénateurs, majoritairement du parti démocrate, ont déclaré qu’à cause des évènements de mercredi à Téhéran, voter des sanctions contre l’Iran serait mal venu. Ils ont demandé à repousser le vote pour la semaine prochaine. Le Sénat américain comporte 100 membres, dont seulement 7 ont voté contre la session de vote et 92 d’entre eux ont voté pour le maintien du vote. »

L’agence de presse ILNA, affiliée à la faction de Rohani, a écrit le 8 juin : « Le même jour où les attaques terroristes à Téhéran ont tué 13 personnes et fait 40 blessés, le Sénat américain a approuvé de nouvelles sanctions contre l’Iran. »

L’agence de presse Militia, affiliée aux gardiens de la révolution, a rapporté le 8 juin : « Quelques heures après les attaques terroristes de Daech à Téhéran, les sanctions ont été voté contre l’Iran sous prétexte d’activités de missiles balistiques, du bilan des droits de l’Homme et du soutien de groupes considérés par Washington comme terroristes. »

Un journal de la faction de Khamenei a également souligné les conséquences de ces sanctions et a écrit : « Maintenant que Trump est à la tête des États-Unis, son principal objectif est de réviser l’accord sur le nucléaire et de ne pas lever les sanctions. De même, il pousse le système à abandonner certains avantages dans la région. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe