mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLe régime iranien continue de persécuter les minorités religieuses: Rapport

Le régime iranien continue de persécuter les minorités religieuses: Rapport

- Le régime iranien persécute les minorités religieuses et continue de commettre des violations des droits humains, selon un nouveau rapport du gouvernement américain.

CNRI – Le régime iranien persécute les minorités religieuses et continue de commettre des violations des droits humains, selon un nouveau rapport du gouvernement américain. Le régime n’a pas cessé d’harceler, d’arrêter et d’emprisonner toute personne qui s’oppose la dictature religieuse, a déclaré le Comité internationale sur la liberté religieuse, affilié à l’administration américaine. Il exhorte le gouvernement à prendre des mesures visant à combattre les abus qui sévissent en Iran.

Le rapport recommande notamment de s’assurer que:

La question des violations de la liberté religieuse et des droits humains feront parties des discussions multilatérales ou bilatérales avec le régime iranien à chaque fois que cela sera possible.

Le gouvernement continuera à travailler en étroite collaboration avec les alliés européens et autres afin de faire pression, à travers une combinaison de promotion, de diplomatie et de sanctions ciblées.

Il continuera à dénoncer publiquement et souvent, au plus haut niveau, les graves violations à la liberté religieuse en Iran ; appuiera les efforts visant à obtenir la libération de tous les prisonniers de conscience, et mettra en évidence la nécessité pour la communauté internationale de demander des comptes aux autorités dans les cas spécifiques.

Il continuera à identifier les organismes et les responsables des violations graves à la liberté religieuse au sein du gouvernement iranien, gèlera les avoirs de ces individus et leur interdira l’entrée aux États-Unis.

Les États-Unis devront appeler l’Iran à coopérer pleinement avec le Rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits humains en Iran, y compris en permettant au Rapporteur spécial – ainsi que le Rapporteur spécial de l’ONU sur la liberté de religion et de conviction – à visiter le pays et de continuer à soutenir une résolution de l’Assemblée générale de l’ONU condamnant les graves violations des droits de l’homme en Iran.

Utilisera les fonds alloués pour promouvoir la liberté d’Internet et pour protéger les militants iraniens, en soutenant le développement et l’accessibilité des nouvelles technologies et programmes de lutte contre la censure et pour la libre circulation de l’information en Iran.