mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLe régime iranien arrête 24 travailleurs protestataires

Le régime iranien arrête 24 travailleurs protestataires

Le régime iranien arrête 24 travailleurs protestataires

CNRI – Selon les medias publics, les forces répressives du régime théocratique ont arrêté certains employés municipaux qui se sont rassemblés dans la ville d’Ahwaz, dans le sud-ouest de l’Iran. Le mardi 14 juin, l’agence de presse ILNA a rapporté que suite à un rassemblement de protestation d’un groupe d’employés municipaux du district 4 dans la ville d’Ahwaz un jour plus tôt, les forces de sécurité répressives ont arrêté au moins 24 travailleurs.

Selon le rapport, les travailleurs ont affirmé qu’ils ont débuté la manifestation aux environs de 8h du matin à l’extérieur du bâtiment de la municipalité pour protester contre le non-paiement de leurs salaires reportés, qui n’ont pas été payés depuis le début du nouvel an persan le 20 mars. Ils ont rapporté qu’aux environs de 9h du matin 24 travailleurs avaient été arrêtés.

Le régime a pris de sévères sanctions contre de telles manifestations dans le passé. Il a été précédemment rapporté que le régime théocratique a exécuté des châtiments de flagellation sur 17 travailleurs licenciés de la mine d’or Agh Dareh dans l’Azerbaïdjan de l’ouest en mai 2016. Les travailleurs s’étaient rassemblés en 2014 pour protester contre le licenciement de 350 collègues dans cette mine d’or.

Le tribunal du régime théocratique a condamné ces 17 travailleurs à 30 à 100 coups de fouet chacun et certains d’entre eux ont dû payer une amende de 5 millions de rials, ou environ 165 dollars. Selon l’avocat des travailleurs, ces lois anti-travail ont été mises en œuvre en mai dernier.

Le Comité de travail du Conseil National de la Résistance iranienne a publié une déclaration le 28 mai condamnant le comportement répressif du régime théocratique envers les travailleurs iraniens démunis et affirmé :

« Le Comité de travail du Conseil National de la Résistance iranienne appelle toutes les organisations internationales de droits de l’Homme, les institutions des droits de l’Homme, les syndicats, les organisations syndicales et l’Organisation Internationale du Travail à sanctionner l’approche criminelle et oppressive adoptée par le régime des mollahs contre les travailleurs iraniens démunis qui ont protesté contre leur licenciement et leur chômage.

Le régime iranien a répondu à ces manifestations en flagellant, en emprisonnant et émettant des amendes contre ces protestataires. Le Comité de travail du CNRI appelle à la solidarité et au soutien des travailleurs iraniens afin qu’ils puissent voir leurs droits les plus fondamentaux être institués. »

 

Lire aussi: 

IRAN : Le personnel de Telecom Fars du Lorestan proteste contre le non-paiement de leurs salaires en retard