samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLe procureur argentin Nisman a bien été assassiné, d’après une enquête commandée...

Le procureur argentin Nisman a bien été assassiné, d’après une enquête commandée par la famille

CNRI avec l’AFP – L’affaire de la mort du procureur argentin Alberto Nisman retrouvé mort chez lui le 18 janvier, continue de rebondir. D’après un rapport commandé par les proches de M. Nisman, ce dernier « a été victime d’un homicide, sans aucun doute », a affirmé jeudi lors d’une conférence de presse à Buenos Aires l’ex-femme du procureur, Sandra Arroyo Salgado. « Nisman n’a pas eu un accident, ne s’est pas suicidé, ils l’ont tué », a insisté la magistrate, qui avait commandé ses propres expertises, rassemblées dans un rapport d’une centaine de pages remis au parquet.

M. Nisman accusait la présidente Cristina Kirchner d’entrave à la justice dans l’enquête sur l’attentat antisémite contrer la mutuelle juive de l’AMIA, qui avait fait 85 mort et 300 blessés à Buenos Aires en 1994. M. Nisman avait lancé des mandats d’arrêt contre cinq hauts dignitaires du régime iranien dont l’ancien président Ali Akbar Rafsandjai (actuellement chef de Conseil de discernement des intérêts de l’Etat) et dénoncé un marchandage entre le gouvernement argentin et l’Iran pour étouffer l’affaire en échange d’avantages économiques.

Quatre jours avant sa mort, dans un dossier remis à la justice, M. Nisman accusait Mme Kirchner d’entrave dans l’enquête sur l’attentat contre l’AMIA. 

« Nous pouvons seulement conclure que Nisman a été victime d’un homicide, sans aucun doute », a affirmé jeudi lors d’une conférence de presse à Buenos Aires l’ex-femme du procureur, la magistrate Sandra Arroyo Salgado, mère de ses deux filles.

« Nisman n’a pas eu un accident, ne s’est pas suicidé, ils l’ont tué », a insisté la magistrate.

Ce rapport officieux des proches du procureur affirme entre autres que « le corps a été déplacé ». Cette conclusion contredit la version officielle de la procureure enquêtant sur cette mort, Vivian Fein.

Selon elle, le corps a été trouvé derrière la porte de la salle de bain, obstruant l’entrée, et personne n’avait pénétré dans la pièce avant l’arrivée d’un juge et d’experts.

En outre, « l’autopsie a donné lieu à des conclusions partiales, précipitées et erronées », favorisant « l’impunité du ou des meurtriers », a critiqué Mme Arroyo Salgado.

Ce nouveau rebondissement suit une longue série de coups de théâtre judiciaires depuis qu’Alberto Nisman, 51 ans, a été retrouvé mort une balle dans la tête et un pistolet de calibre 22 à son côté, alors que son appartement était fermé de l’intérieur.

Il devait le lendemain présenter devant le Parlement son rapport contre la présidente Kirchner. D’après lui, Mme Kirchner et des membres de son gouvernement auraient couvert de hauts dirigeants iraniens soupçonnés d’être les commanditaires de cet attentat qui aurait été réalisé par le Hezbollah libanais.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe