lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: EconomieLe pouvoir d'achat des Iraniens baisse de 80% en 8 mois

Le pouvoir d’achat des Iraniens baisse de 80% en 8 mois

Le pouvoir d'achat des Iraniens

Selon un économiste et professeur à l’Université Kharazmi, Vahid Shaghaghi, la chute soudaine de la valeur de la monnaie nationale iranienne n’a pas encore exercé tout son impact sur l’économie du pays. L’inflation augmentera de plus de 30 % d’ici à la fin de l’année, estime-t-il.

Dans une déclaration publiée par l’agence de presse « ISNA », Shaghaghi a déclaré : « En raison de l’augmentation du taux de change du dollar au cours des huit derniers mois, la valeur de la monnaie nationale de l’Iran et, par la suite, le pouvoir d’achat des Iraniens, a chuté de 80 %. »

Shaghaghi, qui a assimilé ce déclin à un « coup économique », ajoute que le ratio liquidités/PIB se situe entre 60 et 70 pourcent à l’échelle mondiale ; alors qu’en Iran, il s’agit d’un chiffre choquant de 110 pourcent, ce qui le place à une « frontière d’alerte ». Il croit aussi que l’existence d’un « système bancaire faible » est la cause d’une « fuite destructrice de la liquidité », c’est-à-dire le manque de production.

Selon Shaghaghi, plus de 30 milliards de dollars ont fui l’Iran rien qu’au cours de l’année dernière.

Le 13 juin, le chef du bureau présidentiel, Mahmoud Vaezi, a rapporté : « Même dans les régions où le dollar est échangé pour 4200 tomans, il est perçu comme étant vendu pour des montants beaucoup plus élevés. »

Le 13 juin, les médias ont annoncé que la valeur du dollar a dépassé 7000 tomans.

Malgré les efforts du gouvernement Rohani en avril, lorsque 1 dollar valait 4200 tomans et que le marché des changes était également interdit, le taux du dollar et de diverses autres devises étrangères a augmenté de façon exponentielle et fluctue toujours sur le marché noir.

Les experts ont également exprimé leur désaccord avec les affirmations d’Hassan Rohani qui a parlé de taux d’inflation à un chiffre ; les statistiques présentées par les responsables du gouvernement sont évidemment incorrectes.

Dans les circonstances actuelles, on peut se demander pourquoi la valeur de la monnaie nationale a baissé de façon aussi drastique au cours des dernières années ; pourquoi, malgré les ventes massives de ses ressources nationales (pétrole, gaz, produits pétrochimiques, artisanaux et divers autres produits), sa valeur a autant baissé ?

Selon les experts financiers, il y a plusieurs raisons à cela : il y a notamment « la perte de l’équilibre entre les paiements et les recettes en devises étrangères », « la perspective inappropriée du gouvernement sur les devises étrangères », l’existence de problèmes politiques et sociaux, la contrebande de marchandises et de devises, l’expansion de la corruption gouvernementale et l’émergence de crises internationales graves.

Les exportations pétrochimiques, par exemple, jouent un rôle important dans l’approvisionnement en devises de l’Iran ; mais plutôt que d’importer les fonds qui en découlent dans le pays, les exportateurs les déposent sur leurs comptes à l’étranger ; des exemples similaires ont été observés dans d’autres domaines (par exemple, les exportations de pétrole) au cours des dernières années, où les responsables gouvernementaux et les affiliés de la mafia ont déposé leurs fonds sur des comptes bancaires à l’étranger.

L’année dernière, on a signalé la disparition de navires pétroliers, ainsi que du vol de 50 millions de dollars, ce qui a entraîné la « perte de l’équilibre entre les paiements et les recettes monétaires » et, par conséquent, l’apparition d’une baisse significative de la valeur de la devise nationale.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe