mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe peuple iranien ne soutient pas les dictateurs – Congressman à Villepinte

Le peuple iranien ne soutient pas les dictateurs – Congressman à Villepinte

CNRI – « Je suis fier d’avoir soutenu votre courageux mouvement de résistance et je continuerai à tenir à vos côtés dans votre lutte pour un Iran qui sera enfin libéré de la tyrannie, de l’extrémisme et de la répression », a déclaré William Lacy Clay, membre de la Chambre des Représentants américaine le 2 juin à Villepinte dans le nord de Paris.

 Il s’exprimait devant des dizaines de milliers d’Iraniens et 600 personnalités politiques venus de 50 pays du monde au rassemblement annuel du Conseil national de la Résistance iranienne, en soutien au programme en 10 points de sa présidente élue Maryam Radjavi. Le rassemblement qui défend les droits des Achrafiens, demandait leur retour immédiat à la cité d’Achraf, pour leur assurer un minimum de protection.

Voici les temps forts de son intervention :

Mme Radjavi, dirigeants du mouvement démocratique iranien, et amis courageux, il y a quelques années des membres de la communauté irano-américaine de St. Louis m’ont demandé de les aider. Ils m’ont parlé de Madame Radjavi et de ses courageux partisans dans le monde entier qui se battent pour libérer leur patrie et défendre des réfugiés innocents. Ils m’ont demandé d’être l’une de leurs voix au Congrès, pour dire au monde que le peuple iranien ne soutient pas les dictateurs et les terroristes qui dirigent actuellement le pays religieuses.

Ils m’ont également informé des terribles injustices subies par les réfugiés iraniens innocents au camp d’Achraf d’abord et ensuite au camp Hurriya [Liberty]. Il y a quelques jours, le camp a été touché par environ 20 roquettes, tuant trois civils et une attaque en février a tué six personnes et en a blessé des dizaines.

Le gouvernement irakien doit immédiatement enquêter sur ces attaques pernicieuses et utiliser toutes les mesures possibles pour empêcher de futures violences contre les résidents sans défense. Les Etats-Unis tiennent le gouvernement irakien entièrement responsable de leur sécurité et il doit prendre des mesures immédiates pour écarter de danger.

Vous savez que le régime criminel de Téhéran continue de constituer une menace directe pour la sécurité nationale des Etats-Unis et de la paix dans le monde. Pour reprendre les mots du général Martin Dempsey, chef de l’état-major interarmées des Etats-Unis, « l’Iran est une menace pour la sécurité nationale américaine à bien des égards. Pas simplement par sa course à l’arme nucléaire, mais pour son soutien actif au terrorisme partout dans le monde. »

Vous savez qu’il ne fait aucun doute que le régime iranien est devenu le principal facteur et instigateur d’instabilité au Moyen-Orient et ailleurs. Vous pouvez trouver les empreintes digitales violentes de Téhéran en Afghanistan, à Bahreïn, en Irak, au Yémen, au Liban, en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud. Et plus outrageusement, vous pouvez trouver le résultat du soutien brutal de Téhéran à l’oppression dans le sang de 90.000 Syriens innocents, des civils qui ont été tués par le régime criminel d’Assad qui continue de jouir du plein soutien de l’Iran.

Mes amis, je sais quelque chose sur la lutte contre l’oppression et la lutte pour la liberté. Ma famille m’a aidé à mener cet effort aux États-Unis, donc je veux que vous sachiez aujourd’hui que je continue à être à vos côtés tandis que vous exigé la fin des traitements brutaux infligés par le régime aux femmes, aux opposants, aux minorités religieuses, et à quiconque ose braver cette dictature.

Et je me joins à mes collègues du Congrès en faveur de la résolution n° 60 de la Chambre, appelant le gouvernement américain à protéger pleinement vos proches, vivant au camp Hurriya.

Le secrétaire d’État Kerry a récemment déclaré : «Les États-Unis demeurent résolus à aider le gouvernement irakien et les Nations Unies à mettre en œuvre l’accord du 25 décembre 2011, de réinstaller rapidement les habitants du camp Hurriya hors d’Irak. Nous devons trouver une solution permanente à long terme qui assure leur sécurité ».

Ce mois-ci, nous savons qu’il y a eu des élections en Iran, mais l’élection d’un nouveau président du régime actuel ne change rien. Nous continuerons d’espérer que le changement est possible, mais soyons clair. Les États-Unis ne jugeront pas l’Iran par ses paroles récentes moins incisives ou par un nouveau visage bienveillant. Nous jugerons l’Iran par ses actes et nous jugerons l’Iran par le fait qu’il mettra fin à son aide militaire au régime syrien violent, nous jugerons l’Iran par le fait qu’il mettra fin à son soutien actif aux organisations terroristes dans le monde. Nous jugerons l’Iran par le fait qu’il mettra fin à sa répression brutale et violente de toute forme d’opposition politique.

Mes amis, je suis fier d’avoir soutenu votre courageux mouvement de résistance et je continuerai à tenir à vos côtés dans votre lutte pour un Iran qui sera enfin libéré de la tyrannie, de l’extrémisme et de la répression. 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe