samedi, novembre 26, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe peuple iranien est déterminé à changer de régime ' Jean-Pierre Béquet

Le peuple iranien est déterminé à changer de régime ‘ Jean-Pierre Béquet

Jean-Pierre et Martine Béquet avec Maryam Radjavi, le 8 janvier à Auvers-sur-OiseCNRI – « Le peuple iranien a un courage sans limite, face à cette dictature, avec ses hommes de main, ses arrestations, ses tortures, ses meurtres. Il montre bien sa détermination à vouloir changer de régime » a déclaré Jean-Pierre Béquet à une soirée de vœux organisée à Auvers-sur-Oise en présence de Maryam Radjavi.

Le maire d’Auvers répondait le 8 janvier aux vœux que venait de lui adresser la présidente élue de la Résistance iranienne. A ses côtés plusieurs centaines d’Auversois et des personnalités comme le maire de Cergy Pontoise Dominique Lefebvre, les avocats François Serres et Gilles Paruelle, Pierre Bercis président des Nouveaux Droits de l’homme, ou encore la juriste et écrivain Anisa Boumediene, ancienne première Dame d’Algérie.

Après avoir présenté ses vœux chaleureux, Jean-Pierre Béquet a abordé le soulèvement populaire en Iran :

Le peuple est dans la rue, pas seulement à Téhéran, mais dans beaucoup de villes. Il semble déterminé et il faut saluer son courage. Mme la Présidente, le peuple iranien a un courage sans limite, face à cette dictature, avec ses hommes de main, avec ses arrestations, avec ses tortures, avec ses meurtres que nous voyons, avec ce qui se passe dans les prisons iraniennes, il faut beaucoup de courage au peuple iranien et on voit qu’il en a sans limite. C’est-à-dire que maintenant il montre bien sa détermination à vouloir changer de régime.

Je voudrais avoir quelques mots particuliers pour nos amis d’Achraf. Nous pensons beaucoup à eux évidement en ces instants, parce qu’eux aussi ont été victimes d’une tentative terrible menée par la police irakienne. Mais comment ne pas voir derrière la main du gouvernement iranien bien évidemment. Les images qui nous sont parvenues de ces violences terribles face à 3000 ou 4000 militants pratiquant une résistance passive, ces images nous ont tous frappés. Plusieurs morts, des arrestations et puis finalement le gouvernement irakien a dû reculer. Car on ne déplace pas 4000 personnes sans armes, pacifiques, organisées, cohérentes, on ne déplace pas 4000 personnes comme cela, sans leur accord, évidemment. Donc nous sommes très heureux que cette opération ait été un échec.

Les maires de France ont manifesté leur solidarité dans ce combat. 2172, c’est dans l’ouvrage que vous avez montré. 2172 maires, mais je suis sûrs qu’il y en aura encore plusieurs autres milliers, ont manifesté effectivement leur solidarité et leur détermination pour faire respecter les résidents d’Achraf, et je m’en réjouis.

Je sais aussi que bien d’autres initiatives ont été entreprises dans le monde, par des élus, par des religieux, par des militants associatifs, par des citoyens tout simplement, qui ont voulu montrer qu’on ne peut pas procéder comme cela à un génocide, car ce serait l’objectif du gouvernement iranien et une partie du gouvernement irakien.  Bien évidemment, nous ne pouvons pas rester les bras croisés face à une tentative de génocide. Donc ça, c’est un combat que vous avez gagné.

L’autre combat c’est de sortir de la liste noire des organisations terroristes. Là aussi c’était un combat à la fois juridique et politique. Et il a été réussi, vous êtes sortis de la liste européenne, mais il reste encore la liste américaine. C’est un autre combat qu’il faut encore mener. Car effectivement, si vous n’êtes plus sur la liste européenne, je ne vois pas pourquoi vous resteriez sur la liste américaine. Il faut donc sortir de ces combats qui sont des manœuvres de retardement. Ah ! Ils ont réussi à gagner quelques années. C’est vrai.

De même que sur le nucléaire, le gouvernement iranien a réussi à brouiller les pistes, à tourner autour, tout en avançant dans ses recherches et dans ses réalisations. Nous devons le stopper et là aussi, je pense que le mouvement qui a été engagé pour faire en sorte que l’Iran ne dispose pas de la force nucléaire est un combat essentiel surtout pour la paix et la démocratie. Car qui ne voit pas la main de l’Iran derrière l’Irak, mais aussi derrière l’Afghanistan, et on pourrait continuer comme ça la liste partout où il y a de la guerre, de la menace contre les droits de l’homme, malheureusement très souvent il y a la main des mollahs et du gouvernement iranien.

Ainsi donc pour l’intérêt des peuples dans le monde entier, pour l’équilibre, pour la paix, c’est évidemment que ce gouvernement soit renversé et que s’instaure une démocratie.

Je conclurai simplement mes propos Madame la Présidente en disant que bien sûr il faut que les efforts – les vôtre je sais que vous ne les ménagez pas – mais ceux des démocrates, des républicains, des patriotes, du monde entier, que tous ces efforts-là se conjuguent, pour permettre aux démocrates, à la liberté, à la démocratie, aux droits de l’homme, enfin de pouvoir arriver, se réaliser, dans ce grand pays qu’est l’Iran.

Très bonne année à vous, Mme la Présidente, excellente année et tous mes vœux pour le peuple iranien et pour la démocratie en Iran.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe