lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLe Pentagone dément la propagande des mollahs en Iran

Le Pentagone dément la propagande des mollahs en Iran

Le Pentagone dément la propagande des mollahs en IranCNRI – Le Pentagone a démenti dans son site Internet, le flot des nouvelles mensongères en provenance de Téhéran, prétendant que les Etats-Unis auraient remis aux troupes bulgares la sécurité de la Cité d’Achraf, où résident les Moudjahidine du peuple d’Iran, dans le nord-est de Bagdad.

Le site Internet officiel du Pentagone a indiqué le 24 juin, que « la 1ère Compagnie de la police militaire bulgare » est venue seulement suppléer les troupes américaines pour la sécurité, non pas de la Cité d’Achraf, mais du camp proche de cette cité, réservé à ceux qui ont abandonné le mouvement de résistance iranien.

Le Département de la Défense américain souligne que cette Compagnie de la Police militaire bulgare est placée sous le commandement des forces américaines et qu’il ne s’agit pas d’un remplacement des forces, comme l’a prétendu le pouvoir en place en Iran.

Le 22 avril, le quotidien Kayhan, proche du Guide suprême des mollahs, avait prétendu que les troupes bulgares avaient pris en main le contrôle de la Cité d’Achraf, et qu’ils « ont été stupéfaits de se voir confrontés à des troupes de Moudjahidine complètement démoralisées et brisées!», alors que pas un seul soldat bulgare n’est entré dans la cité d’Achraf jusqu’à présent.

La nouvelle a été reprise le 6 mai par l’Agence officielle de presse iranienne, Irna, qui a prétendu qu’à partir du 7 mai ( !) les troupes bulgares prendraient en main le contrôle de la base des Moudjahidine en Irak, qui était jusqu’à présent sous contrôle des troupes américaines.

Un porte-parole de presse du mouvement des Moudjahidine en Europe a indiqué que la dictature religieuse iranienne avait même invité à la hâte une délégation bulgare à rendre visite à Téhéran, dans l’espoir d’entrer en tractation avec la Bulgarie sur le sort des opposants iraniens ; des efforts qui se sont  révélés vains.
Ce porte-parole ajoute que conformément aux règlements internationaux en vigueur et conformément à la quatrième Convention de Genève, les forces multinationales, et précisément les troupes américaines, se sont chargées de la sécurité de la Cité d’Achraf, en contrepartie d’un accord, en avril 2003, sur le rassemblement des armes que possédaient les opposants iraniens.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe