dimanche, janvier 29, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLe nombre réel de chômeurs en Iran est deux fois plus élevé...

Le nombre réel de chômeurs en Iran est deux fois plus élevé que les statistiques officielles

Le nombre réel de chômeurs en Iran est deux fois plus élevé que les statistiques officielles

Le gouvernement d’Hassan Rohani a annoncé que le taux de chômage en Iran était de 11 pourcent, ce qui n’est pas accepté par l’opinion publique, et d’autres organismes gouvernementaux insistent sur le fait que le taux de chômage réel en Iran est deux fois plus élevé.

Selon l’agence de presse officielle Mashreq, le 20 janvier, les statistiques annoncées par le gouvernement ces dernières années sur la création d’emplois et les taux de chômage ont toujours suscité la méfiance de la population.

Selon les rapports du centre des statistiques, le nombre de chômeurs dans le pays s’élève à environ 3 millions de personnes. Cependant, la plupart des experts affirment que le nombre réel de chômeurs est deux fois plus élevé.

Dans le même ordre d’idées, les études du centre de recherche du Majlis (parlement des mollahs) indiquent également que le nombre réel de chômeurs est deux fois plus élevé que le nombre annoncé par le gouvernement.

Les estimations suggèrent que le taux de chômage caché pour l’ensemble du pays était de 22,5 pourcent en 2016, soit environ 11 pourcent de plus que le taux de chômage officiel, selon le Centre de recherche du Parlement. Ce taux pour les jeunes est de 36,4%.

Ces statistiques indiquent que le nombre réel de chômeurs en 2016 était de 5 millions et 883 mille personnes. Selon ce rapport, le taux de chômage réel (chômage caché) dans presque toutes les provinces iraniennes était deux fois plus élevé que les statistiques officielles.

Ebrahim Razaghi, un expert économique du régime des mollahs, a déclaré : « Quand 22 millions de personnes d’une population de 66 millions de personnes âgées de plus de 10 ans ont un emploi, cela signifie que 44 millions de personnes sont au chômage, qu’elles veuillent travailler ou non. »

Selon le site Web officiel d’actualité Afkar, Razaghi a déclaré : « La situation actuelle des chômeurs du pays est catastrophique. Cette situation a commencé progressivement depuis 1989 après la mise en place de la politique capitaliste. Au cours de ces 30 années, des biens et services d’une valeur estimée à environ 1.500 milliards de dollars sont entrés dans le pays, et si nous voulions créer un emploi selon les normes mondiales de 10-20 mille dollars par emploi, aujourd’hui nous aurions créé entre 75 millions et 150 millions emplois, mais seulement 11 millions emplois ont été créés!

Selon l’expert, la production ne tire pas profit de l’économie iranienne ; c’est plutôt le courtage, l’importation et la thésaurisation, car aucune autre activité n’est aussi rentable, et nous vendons du pétrole pour importer des marchandises, et le profit de l’aristocratie, une classe qui a une monnaie bon marché aussi, subit le même sort !

Mentionnant les 5 millions de retraités en Iran, l’expert du régime affirme qu’il y a entre un et deux jeunes chômeurs dans une famille et qu’ils luttent contre la pauvreté.

En ce qui concerne les statistiques officielles, Razaghi a déclaré : « Ces gens ne croient pas du tout aux statistiques gouvernementales, et il semble que seul le gouvernement les mentionnent ! »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe