mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyLe ministre du renseignement des mollahs notifie à Maliki les ordres de...

Le ministre du renseignement des mollahs notifie à Maliki les ordres de Khamenei pour réprimer Achraf et Liberty

Les médias du régime iranien ce 3 avril ont répété une information sur la rencontre de Maliki avec le ministre du renseignement des mollahs Heydar Moslehi le 2 avril au soir, citant le premier ministre irakien affirmant : « le gouvernement cherche une procédure pour l’expulsion totale des membres des Moudjahidine à court terme car ce groupe est devenu une préoccupation intérieure et régionale. » (Agences de presse officielles en Iran – 3 avril)

En pleine montée des hostilités internes, assiégé par les crises internes et internationales, et à l’approche de la soi-disant élection présidentielle, Khamenei a chargé son ministre du renseignement de porter à Maliki ses ordres de répression des Moudjahidine du peuple (Ompi) et d’examiner les moyens de maintenir Maliki en place, en particulier jusqu’à cette élection, avec divers interlocuteurs irakiens. Le 2 avril, après avoir rencontré Falah Fayaz, le conseiller à la sécurité national et suppléant de Maliki au poste de ministre du renseignement, Moslehi a déclaré « la question de l’expulsion d’Irak des Moudjahidine va être abordée sérieusement (…) avec la coordination qui a été faite, nous espérons que très bientôt l’Irak en sera débarrassé ».

Selon les nouvelles du 3 avril, Maliki a reconnu se livrer à une ingérence criminelle sans précédent en Syrie pour sauvegarder Bachar Assad et a déclaré : « la position de l’Iran et de l’Irak face à la Syrie est exactement la même. »  En réponse à la demande de Maliki, pour développer la collaboration mutuelle dans le sens de « créer une sécurité durable et son développement en Irak », Moslehi a déclaré : « l’Iran transmettra de manière spécialisée au gouvernement irakien son expérience sur la stabilité et la sécurité ». Le développement de la sécurité, la collaboration et l’expérience spécialisée ne sont rien d’autre qu’une intensification de la torture, des exécutions et des attentats contre les opposants en Irak, et la montée des mesures répressives contre l’Ompi. L’exécution de 30 prisonniers politiques en Irak au cours des jours précédant la venue de Moslehi, était une avance sur la collaboration mutuelle.

Le 2 avril, Falah Fayaz a dit que son entretien avec Moslehi avait été « une rencontre importante sur divers aspects sécuritaires entre les deux pays dans laquelle a été abordée la collaboration sur l’ensemble des problèmes concernant la sécurité des deux pays et qu’il fallait profiter de la présence d’experts de la république islamique dans ce domaine. » (Tv irakienne Baladi, 2 avril)

La visite de Moslehi et ses rencontres avec Maliki et Fayaz, la carte blanche donnée deux jours plutôt par Kobler pour un autre massacre à Achraf sous couvert de décision irakienne de fermer ce camp avec « une procédure légale », et le fait que la MANUI n’interviendra pas, s’inscrivent tous dans les plans du régime iranien et du gouvernement irakien pour anéantir les habitants d’Achraf et de Liberty et soumettre les 3200 réfugiés iranien à un quatrième massacre.  Des hommes et des femmes sous protection internationale et dont le Secrétaire général de l’ONU et le HCR ont la responsabilité. Le gouvernement américain, quant à lui, a signé avec chacune de ces personnes un accord en échange de leurs armes, assurant leur protection jusqu’au règlement final de leur situation. La Résistance iranienne appelle la communauté internationale, en particulier l’ONU et le gouvernement américain à prendre des mesures urgentes pour empêcher un nouveau bain de sang à Achraf et Liberty.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 3 avril 2013

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe