dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe maire de Rome appelle le maire de New York à s'opposer...

Le maire de Rome appelle le maire de New York à s’opposer à la visite d’Ahmadinejad

Maryam Radjavi et le maire de Rome Gianni AlemannoCNRI – Le maire de Rome, Gianni Alemanno, a appelé le maire de New York Michael Bloomberg à prendre position contre la visite dans sa ville du président du régime iranien à la fin du mois, « en signe de solidarité avec le peuple iranien et ses slogans en faveur de la démocratie et des droits de l'homme. »

« Prenez des mesures pour priver Ahmadinejad et sa délégation des ressources de la ville de New York», a ajouté le maire de Rome, tout en appelant au procès d’Ahmadinejad devant un tribunal international.
Voici le texte de la lettre :

M. Michael Bloomberg,
Honorable maire de New York

Rome, le 27 août 2010

Monsieur le Maire,

Les nouvelles sur la visite prévue à New York du président de la dictature religieuse iranienne pour la réunion de l'Assemblée générale des Nations Unies en septembre ont partout affligé les forces démocratiques et éprises de liberté.

Au cours de l'année qui vient de s’écouler, les villes en Iran ont vu des millions d'Iraniens déclarer au monde qu'ils rejettent la dictature religieuse dans son ensemble et recherchent la démocratie et la liberté. Le régime a répondu à ces manifestations par des arrestations massives, la torture, le viol et l'exécution des dissidents et des prisonniers politiques comme « mohareb » (ennemis de Dieu). Les exécutions quotidiennes, la pendaison des mineurs, et les châtiments médiévaux comme la lapidation sont une source d'angoisse pour l'opinion publique mondiale. L'an dernier, l'Assemblée générale des Nations unies a condamné avec véhémence les violations systématiques des droits de l'Iran. C’était la 56e condamnation du genre par un organisme des Nations Unies.

Parallèlement, le régime des mollahs a intensifié ses intrigues contre 3.400 opposants iraniens résidant au Camp d'Achraf, en Irak, qui sont tous des « personnes protégées » en vertu de la Quatrième Convention de Genève. À la demande du régime, en juillet 2009, les forces irakiennes ont opéré une série d'attaques meurtrières contre les habitants non armés du camp, tuant 11 d'entre eux et en blessant 500 autres. Des parents de ces dissidents ont été arrêtés et condamnés à mort en Iran. Parmi eux, Jafar Kazemi, Mohammad Ali Agha’i, et Javad Lari. Dans une récente déclaration, la Secrétaire Hillary Clinton a appelé à l'annulation de leur peine d'exécution.

Pendant ce temps, les mollahs accélèrent leur programme d'armement nucléaire et défie les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. Comme le peuple iranien rejette le régime des mollahs dans sa totalité, l'insistance de Téhéran pour acquérir des armes nucléaires et exporter le terrorisme et l’intégrisme à d'autres pays de la région ont déclenché une grave crise régionale et internationale. Autoriser le président d'un tel régime à l'Assemblée générale des Nations Unies est inacceptable. Il doit être jugé devant un tribunal international à la place, pour avoir commis de nombreux crimes horribles contre le peuple iranien.

Peut-être vous rappelez-vous que lorsqu’Ahmadinejad s'est rendu à Rome en juin 2008 à l'occasion du sommet de la FAO, l’hôtel de ville de Rome dans une décision courageuse, avait éteint les lumières de sa place pendant 15 minutes en signe de protestation. Cet acte avait été chaleureusement accueilli par Romains.

Cher Collègue,

Nous sommes certains qu’avec la majorité écrasante des New Yorkais, vous êtes extrêmement consterné par la présence d'un dictateur brutal à New York et au siège de l'ONU, qui a été érigée en symbole de liberté et de solidarité mondiale. D’autant plus que cette visite et d'autres semblables sont exploitées par le régime iranien pour intensifier sa répression du peuple et exporter le terrorisme et l'intégrisme à l'étranger.

Par conséquent, permettez-nous de vous inviter à prendre position contre la visite d'Ahmadinejad à New York dans les termes les plus forts en signe de solidarité avec le peuple iranien et ses slogans pour la démocratie et des droits de l'homme. Prenez des mesures pour priver Ahmadinejad et sa délégation des ressources de la ville de New York.

Le Maire de Rome
Gianni Alemanno

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe