jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: LibertyLe gouvernement irakien empêche l’entrée à Liberty des dépouilles des victimes et...

Le gouvernement irakien empêche l’entrée à Liberty des dépouilles des victimes et des équipements de sécurité

Attaque à la roquette sur Liberty – N°23

26 jours après l’attaque meurtrière à la roquette sur Liberty, les forces irakiennes empêchent la restitution des corps des victimes pour procéder à l’enterrement et les requêtes quotidiennes et permanentes des habitants auprès des autorités onusiennes, américaines et irakiennes restent vaines. Cette attitude anti-islamique et inhumaine menée sur ordre du premier ministre irakien ne vise qu’à persécuter les habitants.

Dans une autre mesure anti-islamique, le gouvernement irakien jusqu’au 6 mars s’est opposé à l’entrée de murs en béton T-Walls. Quand le camp était sous la protection américaine, ces murs servaient à protéger contre les attaques à la roquette et au mortier. Mais après le transfert des Achrafiens, le cabinet du premier ministre a donné l’ordre, contre l’avis des habitants, d’enlever ces murs. Les autorités irakiennes s’opposent aussi au transfert des casques et des gilets pare-balles d’Achraf à Liberty, alors que ces équipements, sous la protection américaine d’Achraf, étaient reconnus comme de la protection civile.

Les forces irakiennes ont jusqu’à présent empêché l’entrée des grues et des camions-remorques pour installer des abris et faire des déplacements et bloqué aussi l’entrée des sacs de sables, des pelles et des pioches pour creuser des abris élémentaires à Liberty.

Secrétariat du Conseil national de la résistance iranienne
Le 6 mars 2013

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe