dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe déplacement des résidents d'Achraf dans une région isolée est un prélude...

Le déplacement des résidents d’Achraf dans une région isolée est un prélude à leur massacre

Morten Hoglund remettant le soutien de la majorité du parlement norvégien à Mme RadjaviCNRI – « Je crois que vous comprenez bien la raison pour laquelle les mollahs veulent détruire Achraf et faire pression sur le gouvernement irakien. Les habitants d'Achraf sont des femmes et des hommes qui ont consacré leur vie à la prospérité du peuple iranien. Comme l’a dit Massoud Radjavi, le leader de la Résistance : L'attaque contre Achraf à la demande du régime des mollahs, en plein soulèvement national, a montré clairement qu’Achraf est source d'espérance et d'inspiration pour les Iraniens », a déclaré Mme Radjavi lors d’une conférence au parlement norvégien, à Oslo, le 4 décembre.

Elle s’exprimait devant un public de parlementaires, de journalistes et de personnalités politiques et sociales de Norvège. A ses côtés, Marit Nybakk vice-présidente du parlement, Morten Hoglund député norvégien, Lord Dholakia du Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran, et l’avocat international Juan Garcés qui a porté le dossier de la défense d’Achraf devant une juridiction internationale.

Morten Hoglund remettant le soutien de la majorité du parlement norvégien à Mme RadjaviCNRI – « Je crois que vous comprenez bien la raison pour laquelle les mollahs veulent détruire Achraf et faire pression sur le gouvernement irakien. Les habitants d'Achraf sont des femmes et des hommes qui ont consacré leur vie à la prospérité du peuple iranien. Comme l’a dit Massoud Radjavi, le leader de la Résistance : L'attaque contre Achraf à la demande du régime des mollahs, en plein soulèvement national, a montré clairement qu’Achraf est source d'espérance et d'inspiration pour les Iraniens », a déclaré Mme Radjavi lors d’une conférence au parlement norvégien, à Oslo, le 4 décembre.

Elle s’exprimait devant un public de parlementaires, de journalistes et de personnalités politiques et sociales de Norvège. A ses côtés, Marit Nybakk vice-présidente du parlement, Morten Hoglund député norvégien, Lord Dholakia du Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran, et l’avocat international Juan Garcés qui a porté le dossier de la défense d’Achraf devant une juridiction internationale.

Voici le texte du discours de Mme Radjavi :

C'est un honneur d'être à nouveau parmi vous. Je voudrais d'abord, au nom du peuple iranien, exprimer ma profonde gratitude pour votre soutien à la Résistance iranienne pour la démocratie et la liberté. Je tiens à vous remercier, en particulier au nom des Moudjahidine du camp d'Achraf, pour vos efforts en faveur de leurs droits.

La déclaration de la majorité du Parlement norvégien soulignant la protection et l'interdiction du déplacement forcé des résidents d'Achraf, indique votre attachement aux valeurs humaines. Il s'agit d'une déclaration pour les droits de l'homme, la paix et la sécurité dans le monde. Amis du peuple iranien dans l'adversité, soyez assurés que vous ne serez jamais oubliés.

La dernière fois que je suis venue, je vous ai parlé de mon rêve pour un Iran libre et démocratique : un Iran dans lequel il n'y aura ni torture, ni exécutions ni lapidation ; où les gens ne seront pas limités dans leur liberté de réunion et d'expression de leurs convictions ; où les femmes jouiront de droits pleins et égaux y compris la participation à la direction politique ; où il n'y aura pas de discrimination contre les adeptes des diverses religions et minorités ethniques ; où les ressources d'un l'Iran non nucléaire serviront pour une vie meilleure pour le peuple et non pour obtenir des armes nucléaires ; un Iran, qui favorisera la paix et l'amitié et non pas l'intégrisme et la violence.
 
Ce sont les principes de notre programme et l'image de l'Iran pour lequel nous luttons, un Iran libre et démocratique.

Chers Amis,

Aujourd'hui, je suis ici pour vous dire que nous ne sommes pas loin de concrétiser ces espoirs. Des millions d'Iraniens sont descendus dans la rue depuis le mois de juin pour faire entendre leur demande de voir tomber le régime des mollahs.

Le régime n’a reculé devant aucun crime pour réprimer le peuple. Beaucoup d'entre vous ont sans doute vu à la télévision les derniers moments de la vie de Neda, cette jeune femme abattue par un gardien de la révolution. Elle fait partie de cette multitude qui a donné sa vie pour la liberté en Iran.

Des milliers de personnes ont été arrêtées, beaucoup torturées, violées et condamnées à mort au cours des six derniers mois lors des manifestations en Iran. Mais le régime n'a pas été en mesure d'arrêter le soulèvement.

Un mois après le début de la révolte en Iran, en juillet dernier, les forces irakiennes ont attaqué l’opposition iranienne organisée dans le camp d'Achraf à la demande du régime des mollahs. Symbole de la résistance, Achraf abrite 3400 membres de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran.

Le peuple norvégien est fier de sa Résistance à l'occupation nazie dont le succès réside notamment dans la détermination de ses combattants dans les forêts enneigées et l'espoir qu'ils ont engendré dans le cœur de leur peuple pour continuer à résister à l'occupant.

Je crois que vous comprenez bien la raison pour laquelle les mollahs veulent détruire Achraf et faire pression sur le gouvernement irakien. Les habitants d'Achraf sont des femmes et des hommes qui ont consacré leur vie à la prospérité du peuple iranien. Comme l’a dit Massoud Radjavi, le leader de la Résistance : L'attaque contre Achraf à la demande du régime des mollahs, en plein soulèvement national, a montré clairement qu’Achraf est source d'espérance et d'inspiration pour les Iraniens.

Beaucoup d'entre eux ont connu la prison et la torture du régime des mollahs. Khamenei espérait détruire Achraf et propager le désespoir parmi les Iraniens.

Mais la persévérance des résidents d'Achraf et la vaste solidarité internationale en leur faveur a mis en échec les plans du régime. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, a officiellement déclaré dans son rapport au Conseil de sécurité le mois dernier que la MANUI, avec l'appui du Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits de l'homme, assume la responsabilité de surveiller Achraf. Il s'agit d'une avancée importante. Cependant la bataille continue.

Le régime des mollahs essaie de faire pression sur le gouvernement irakien pour détruire le camp d’Achraf avant les prochaines élections dans ce pays en janvier. Ali Larijani, le président du parlement des mollahs, a rappelé les exigences du régime lors d’un voyage officiel récemment en Irak, pour faire extrader et expulser les résidents d'Achraf.
 
Le camp d'Achraf est actuellement sous blocus. Le 25 novembre, ses résidents ont été informés que les médicaments et les médecins étaient interdits d’entrer dans le camp. Cela fait plus d'un mois que les livraisons de carburant n’ont pas été autorisées et des restrictions sévères ont été imposées pour l'entrée des denrées alimentaires.

De même, le gouvernement irakien a donné aux résidents d'Achraf jusqu’au 15 décembre pour quitter Achraf. Le déplacement forcé des résidents d'Achraf est une violation flagrante du droit international humanitaire. Le déplacement des résidents d'Achraf dans une région isolée ou sous l'influence du régime des mollahs est un prélude à leur massacre. Je vous appelle à protester contre tout déplacement forcé des résidents d'Achraf qui a pour but de les massacrer.

La semaine dernière, un tribunal espagnol a déclaré sa compétence pour enquêter sur les crimes commis contre Achraf. L'enquête portera sur la violation des Conventions de Genève. C'est une évolution majeure et la reconnaissance du statut de ses résidents par un système judiciaire indépendant. Le Dr. Garcés, le principal avocat de ce dossier, ne manquera pas de l'expliquer davantage, mais je pense que cette décision est un soutien formidable pour des mesures internationales efficaces visant à protéger les droits des résidents d'Achraf.

La Norvège peut jouer un rôle historique sur cette question en raison de son crédit international. Je vous appelle à demander au gouvernement norvégien d’être à l’origine d’une position ferme de l'ONU contre tout déplacement forcé ou l'usage de la violence contre les résidents d'Achraf. Les Nations unies devraient obliger le gouvernement irakien à respecter les droits reconnus des Achrafiens par le droit humanitaire international. Ce serait un pas nécessaire pour que l'Irak rejogne la communauté des pays démocratiques.

Mesdames et Messieurs les membres du Parlement,

Khamenei n'a pas été en mesure de contenir l'insurrection ni de recouvrir son équilibre perdu en ayant recours à la répression intérieure et une attaque contre Achraf. Par conséquent, il essaie d'accélérer ses efforts pour obtenir des armes nucléaires et dissimuler sa faiblesse intérieure et son instabilité. Les négociations et la complaisance avec les mollahs sont une politique dangereuse qui mènera à un régime intégriste doté d’armes nucléaires. En réponse à la demande de l'AIEA de fermer l'installation de Qom, le régime iranien a dit qu'il a l'intention de construire dix nouveaux sites nucléaires et des centrifugeuses.

Dans ses dernières manifestations contre le pouvoir le 4 novembre, le peuple iranien a exprimé sa désapprobation de cette politique et a appelé le président Obama à préciser s'il se tenait à ses côtés et en faveur de ses aspirations ou du côté du régime. Le message de la nation iranienne au président Obama et les gouvernements occidentaux est simple et clair.

Vous devez faire un choix :
• Choisir entre le peuple iranien, ou le régime de Khamenei et d'Ahmadinejad ;
• Choisir entre les droits de l'homme ou les intérêts commerciaux ;
• Choisir entre la défense de la liberté et être du côté du peuple ou fermer les yeux sur les crimes du régime et poursuivre une politique de complaisance.

Le message du peuple iranien aux gouvernements occidentaux est le suivant : vous ne pouvez pas jouer sur les deux tableaux. Le temps est venu de choisir. Le moment est venu d'écouter la voix du peuple iranien pour le changement, un changement démocratique par le peuple iranien et sa résistance.

Permettez-moi encore une fois de faire appel à vous, amis et membres éminents du Parlement, pour soutenir activement Achraf où la situation est critique et exige des mesures urgentes. Le peuple iranien se tourne vers la Norvège et votre soutien. Les obstacles sont nombreux mais je ne doute pas qu'avec votre aide, nous pourrons les surmonter. Nous vaincrons et la liberté retentira en Iran.

Je vous remercie à tous.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe