mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafLe combat des résistants iraniens est magnifique – Pierre Bercis

Le combat des résistants iraniens est magnifique – Pierre Bercis

CNRI – « Cela fait trente ans maintenant que je partage votre combat. Trente ans, cela déborde le cadre d’une génération. Nous nous attaquons à la deuxième génération. J’irai le plus loin possible avec vous, car votre combat est magnifique », a déclaré Pierre Bercis le président des Nouveaux droits de l’Homme à Auvers-sur-Oise le 6 septembre.

Il s’exprimait dans la cérémonie d’hommage aux 52 opposants iraniens assassinés au camp d’Achraf le 1er septembre par les forces irakiennes. Il était aux côtés de Maryam Radjavi, de personnalités et de centaines d’Iraniens et d’amis de la résistance.

« Je veux simplement rendre hommage aux victimes. En voyant ces images tout à l’heure, cela me rappelait les images atroces, quand les nazis rentraient dans les quartiers juifs avec leurs mitraillettes, leurs chiens, et traitaient des êtres humains comme des bétails.

« Et bien, c’est ce que nous avons vu. Alors j’espère que cette magnifique cérémonie de ce soir, les images parviendront jusqu’aux habitants d’Achraf pour qu’ils sachent qu’ils ne sont pas seuls.

« Et puis surtout, surtout, j’ai entendu des discours magnifiques, notamment ceux de nos amis venus des États-Unis, car nos amis américains ont quand même une grande part de responsabilité. Et il faut quand même, maintenant, assurer la suite, tenir les engagements. On ne peut plus laisser massacrer des personnes comme cela.

« Vous savez évidemment ce qui se passe actuellement en Syrie, en Irak. La tête du serpent est à Téhéran. C’est cette tête qu’il faut couper.

« Et si je peux, en même temps que je rends hommage aux victimes et à leurs familles si dignes, si courageuses, c’est que dans les mois et dans les années qui vont venir, les démocraties, même si l’Iran recule sur le plan de son armement nucléaire, que les sanctions qui ont été prises, les sanctions économiques notamment, qui ont été prises contre l’Iran demeurent. Car ces sanctions ont été prises à partir du moment où l’Iran se forgeait un armement nucléaire. Elles n’ont pas été prises contre les violations des droits de l’homme. Elles sont arrivées plus tard, bien plus tard.

« Et donc, ce que je souhaite ardemment, en faisant un petit peu d’anticipation, c’est que les sanctions contre l’Iran soient maintenues jusqu’au bout, jusqu’au retour de la démocratie.

« Et qu’enfin, c’est mon souhait le plus cher, exprimé si souvent, que la voix des Moudjahidine du Peuple dans les médias français et internationaux beaucoup plus que ce n’est jusqu’à présent. Je vous remercie et bon courage. »