dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLe CNRI révèle le rôle du CGR dans l'économie de l'Iran, rapporte...

Le CNRI révèle le rôle du CGR dans l’économie de l’Iran, rapporte le Washington Times

CNRI – Le Washington Times a écrit dimanche 28 octobre que selon un rapport compilé par le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), le Corps de gardiens de la révolution du régime iranien (le CGR), cible la semaine dernière de nouvelles sanctions financières américaines, joue un rôle beaucoup plus grand dans l’économie de l’Iran que les études l’ont laissé entendre jusque là.

« Les entreprises commerciales du CGR, allant de la construction et  l’assurance à l’importation de biens de consommation et de pièces détachées de voiture, ont fleuri sous le président radical Mahmoud Ahmadinejad, selon l’information fournie au Washington Times par le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), basé à Paris », ajoute le quotidien.

Le CNRI « affirme dans une étude que le Corps de gardiens de la révolution contrôle 30 % des exportations non-pétrolières de l’Iran et plus de la moitié des importations du pays, en plus des nouveaux  contrats faramineux de développement des champs pétroliers et gaziers d’Iran", précise le Washington Times.

L’article cite le président de la commission des Affaires étrangères du CNRI Mohammad Mohadessine affirmant qu’ « aujourd’hui, les divers instruments exécutifs et économiques [du gouvernement iranien] sont pratiquement contrôlés par le CGR ».

Le Washington Times poursuit en disant que le CNRI possède « des renseignements à l’intérieur du pays sur les activités nucléaires et militaires de Téhéran qui ont été vérifiés à plusieurs reprises par des analystes américains et occidentaux ».

« Les nouvelles données du CNRI suggèrent que les sanctions financières internationales et américaines pourraient viser une cible plus grande que celle visée précédemment. Le rapport dit que le CGR fait fonctionner plus de 500 sociétés, avec des succursales partout au Moyen-Orient aussi bien qu’en Europe, en Asie du sud-est, en Afrique et en Amérique Latine", a ajouté le Washington Times.

« Le CNRI a dit que les opérations commerciales du CGR ont fait de lui la troisième entreprise du pays, juste derrière la compagnie pétrolière nationale et une fondation religieuse de la ville de Machad. » 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe