mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe chef des services de renseignement iraniens en Irak pour “suivre l’expulsion...

Le chef des services de renseignement iraniens en Irak pour “suivre l’expulsion de l’OMPI”

Mise en garde à l’ONU et aux USA contre un nouveau massacre des habitants d’Achraf et de Liberty

Le ministre du Renseignement du régime iranien est arrivé à Bagdad pour des discussions comprenant un “suivi sérieux” de l’expulsion d’Irak de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (Ompi).
A son arrivée à Bagdad le 1er avril, Heydar Moslehi a rencontré Faleh Fayyaz, conseiller à la sécurité nationale du gouvernement Maliki.

A la suite de la réunion, Moslehi a déclaré à la chaine de télévision du régime iranien : “Le suivi sérieux de l’expulsion de l’OMPI est une question particulière qui sera discutée. Nous sommes déterminés à expulser ce groupe d’Irak et nous espérons, avec la coordination en place, que ce groupe sera expulsé d’Irak. Et leur sort sera tranché aussi vite que possible.”

La veille, dans une lettre à Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, Martin Kobler avait écrit sur la menace d’une nouvelle attaque contre Achraf par les forces irakiennes. M. Kobler a écrit : « Le gouvernement a décidé aujourd’hui de poursuivre les procédures juridiques pour fermer le camp d’Achraf.  Nous vous prions de noter que nous ne nous associons en aucune façon aux procédures du gouvernement irakien. »

La Résistance iranienne a estimé dans un communiqué que cette lettre de Kobler donne une carte blanche pour un autre massacre des 3.200 des réfugiés iraniens en Irak.

« Nous avons 35 ans d’expérience, a dit Moslehi, dans le combat contre le terrorisme et nous somme prêts à donner notre expertise pour installer immédiatement la pleine sécurité au peuple irakien. »

Les déclarations de Moslehi interviennent à un moment où chaque jour, les organisateurs et les dirigeants des manifestations anti-Maliki dans les villes à travers l’Irak sont visés et tués par des groupes terroristes affiliés au régime iranien et au gouvernement de Nouri al-Maliki. De plus, il y a un consensus croissant pour dire que les attentats criminels en Irak sont commandités et organisés par la force Qods du régime iranien et les forces irakiennes.

Heydar Moslehi, qui a été chargé par le guide suprême des mollahs pour mener cette visite en Irak dans le but de suivre l’expulsion de l’OMPI, est un proche allié de Khamenei qui a insisté pour le conserver à son poste de ministre du Renseignement. Moslehi est en contact étroit avec la branche du renseignement des Pasdaran et sa force Qods. 

La visite de Moslehi en Irak, ses propos sur l’OMPI et les déclarations de Martin Kobler la veille, indiquent que le régime iranien et le gouvernement irakien forgent des plans funestes pour un autre massacre des 3200 réfugiés iraniens en Irak.

La Résistance iranienne appelle le Secrétaire général de l’ONU, le Haut commissaire de l’ONU pour les réfugiés et le gouvernement américain à agir immédiatement conformément à leurs responsabilités pour la sécurité et le bien-être des habitants des camps d’Achraf et Liberty.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 avril 2013

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe