vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLe cahier des charges de l'administration Obama avant les élections : Retirer...

Le cahier des charges de l’administration Obama avant les élections : Retirer l’OMPI de liste pour rendre Justice

par Fabian Mahmoudi

Official Wire – 18 mai 2012: L’OMPI est le plus redouté par les fondamentalistes religieux au pouvoir en Iran et pourtant il est enchaîné par les États-Unis dans le but de freiner les ayatollahs dans le champ de bataille nucléaire.

L’ironie de ceci est que  cette peur sans contenu pour les ayatollahs a aveuglé les parties à la réalité irréfutable: l’OMPI est l’anti-thèse des fascistes cléricaux et la seule voie vers la paix et la démocratie dans la région. Elle possède la plus grande expérience face aux irrationnels mollahs, la meilleure capacité et la meilleure structure, et bénéficie d’un soutien indéfectible à travers le monde. Disons le simplement : le OMPI a contrecarré toutes les campagnes de diffamation de l’Iran, a sauvé ses membres de l’anéantissement et a installé la crise chez les fascistes cléricaux en Iran rongé par une lutte intestine fatale.
C’est là que les réticents décideurs politiques de l’administration Obama ont complètement raté le coche et ont détruit les meilleurs intérêts d’une paix mondiale tandis qu’ils ont aidé les plus mauvais: les ayatollahs.

En ce qui concerne la politique vis-à-vis des mollahs féroces, médiévales, rusés et bellicistes, le critère décisif a toujours été l’OMPI.

La logique et la raison sont les emblèmes absolus permettant de distinguer  «l’ami» de «l’ennemi», «le héros» du «méchant» et «l’auto-destruction» de  «l’auto-préservation».
Le monde s’est engagé dans une «troisième guerre mondiale» lors des 35 dernières années, avec son superman ou son héro toujours soupçonné, tandis que le Villain se positionnait astucieusement comme le sauveur. Cette fois, la différence entre la fiction et la réalité a été marginalisée par une lutte acharnée d’une résistance qui a été conduite à s’opposer à la tyrannie religieuse pour le bien du monde.

La meilleure réflexion concernant cette lutte a été principalement décrite par la presse officielle iranienne.

Pas un jour ne se passe sans que des dizaines d’articles éclaboussant, d’interviews, de discours, de programmes et de séries télévisées paraissent contre le groupe.

L’ironie, cette obsession anti-OMPI des clercs en Iran, et leurs experts à Washington, a eu l’effet inverse sur les lecteurs: qui est l’OMPI et pourquoi est-elle craintes par les ayatollahs ?
(…)
Il y a une célèbre expression chinoise explique très bien le dilemme: Le cercle vicieux des attaques de votre ennemi est seulement la preuve du juste chemin sur lequel vous êtes et de la grave menace que vous posez à votre ennemi.

Le seul principe non-modifiable parmi les lois est de conserver une claire distinction entre ami et ennemi.

Vous pouvez découvrir ce que votre ennemi craint le plus, en observant les moyens qu’il utilise pour vous effrayer.

Pour apprécier ce point d’Achille, on peut seulement naviguer à travers l’énorme capital que Téhéran a investi dans sa guerre psychologique contre le groupe.

Tout dictateur est un ennemi de la liberté, un adversaire du Droit et de la justice. Si l’administration Obama souhaite prouver sa grandeur avant les élections, il faudrait faire le saut ultime et tracer une ligne rouge forte et permanente avec les tyrans: retirer de la liste la principale force de l’opposition au fascisme religieux en Iran, l’OMPI, et libérer les Héros.

Fabian Mahmoudi est un journaliste indépendant.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe