samedi, décembre 10, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceL'ancien maire de New York, Giuliani s'adresse à des manifestants irano-américains devant...

L’ancien maire de New York, Giuliani s’adresse à des manifestants irano-américains devant l’ONU

New-York, 23 septembre 2010Par Colleen Long (Presse canadienne)

New York, NY – L’ancien maire de New York Rudolph Giuliani a dit à des Irano-Américains enthousiastes devant l’ONU jeudi (23 septembre) qu’ils ont le soutien de « tous les peuples démocratiques ».

Par Colleen Long (Presse canadienne)

New York, NY – L’ancien maire de New York Rudolph Giuliani a dit à des Irano-Américains enthousiastes devant l’ONU jeudi (23 septembre) qu’ils ont le soutien de « tous les peuples démocratiques ».

Le groupe animé mais contrôlé qui protestait contre la venue du président iranien Mahmoud Ahmadinejad aux Nations Unies, se trouvait sur Dag Hammarskjold Plaza, en face du complexe des Nations Unies. Plusieurs autres organisations y tenaient des manifestations séparées.

La manifestation était organisée par le Conseil national de la Résistance iranienne. La coalition basée en France, comprend les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), qui ont été retirés l’an dernier de la liste de l’Union européenne des groupes terroristes interdits. Il reste sur la liste américaine, bien que le groupe tente de persuader le gouvernement de cesser de le classer comme une organisation terroriste.

Il y avait quelques milliers de manifestants, bien que les organisateurs en aient revendiqué un nombre très élevé. Les manifestants brandissaient des ballons violets, rouges, blancs et vert des drapeaux iraniens et des parapluies rouges, blancs et verts pour conjurer le soleil d’automne chaud. Certains jetaient des confettis. Il y avait une réplique énorme en papier mâché de la tête d’Ahmadinejad avec un missile nucléaire attaché à l’arrière. Beaucoup étaient vêtus de mauve, qu’un des organisateurs, Ali Safavi, a appelé « la couleur de la démocratie ».

Certaines pancartes dénonçaient la lapidation pour adultère, tandis que d’autres disaient «A bas la République islamique d’Iran » et « hors de la liste », une référence à la liste de l’exil.

« Vos objectifs sont nos objectifs », a déclaré Giuliani. « Ce sont les objectifs de tous les peuples démocratiques. Vous voulez la liberté de religion (…) de la presse. »

« Nous devons affronter les tyrans, les oppresseurs et les terroristes le plus vite possible », a-t-il dit, faisant monter les applaudissements.

« Je suis ici pour être la voix de l’opposition pour l’Iran », a déclaré la manifestante Neda Farhan, qui est venue avec un groupe de Washington. « Lors de l’élection, de nombreux jeunes ont été arrêtés. Ils sont toujours en prison et nous devons lutter pour leurs droits. »

Les manifestants ont exprimé leur soutien à Maryam Radjavi, présidente du Conseil national de la Résistance iranienne, et certains brandissaient des pancartes avec son portrait.

La manifestation comprenait une sorte de mise en scène avec trois femmes en uniforme de prisonnières qui étaient pendues, et un homme qui se faisait battre par un homme en uniforme militaire, le tout sous l’œil d’un acteur portant le masque d’Ahmadinejad. La pièce jouée sur la place était également retransmise sur un grand écran vidéo. Une cassette passait des cris de gens comme s’ils étaient torturés et battus.

Aucun des manifestants irano-américains interrogés n’a voulu donner son nom, en disant qu’ils craignaient de mettre en danger leurs proches.

«C’est un jour de honte pour New York, un jour de honte pour les Etats-Unis », a déclaré un enseignant suédois à la retraite, Osborn Hommstramd, qui portait deux signes, l’un disant «L’Iran pend les enfants», et l’autre, « l’Iran lapide ses femmes ».

La manifestation était pacifique, et de 40 à 50 officiers de police la surveillaient à proximité

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe