dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyL'ancien commissaire de l'UE déclare qu'il a été « trompé et trahi...

L’ancien commissaire de l’UE déclare qu’il a été « trompé et trahi » par Martin Kobler à propos du camp Liberty

CNRI – L’ancien commissaire européen Gunter Verheugen a déclaré qu’il se sentait « trompé et trahi » par les assertions des Nations Unies et de leur représentant irakien Martin Kobler selon lesquelles les réfugiés iraniens seraient en sûreté dans le camp Liberty.

M. Verheugen, d’Allemagne, a affirmé qu’il avait au départ soutenu les projets pour déplacer les résidents du camp d’Achraf à Liberty après avoir entendu les promesses et les garanties que les dissidents seraient en sûreté et bien traités.

Mais à la suite du bombardement meurtrier du 9 février qui a tué sept personnes et fait une centaine de blessés, il se sent désormais « très en colère » que les engagements pour la sécurité des résidents du camp Liberty étaient sans valeur, a déclaré M. Verheugen.
S’exprimant lors d’une conférence à l’ONU à Genève le 27 février, il a rappelé le retrait de la liste de l’OMPI en tant qu’organisation terroriste et son espoir qu’une solution pourrait être trouvée pour l’avenir de ceux qui vivent dans le camp d’Achraf.

Mais l’ancien commissaire européen à l’entreprise et à l’industrie de 2004 à 2010 a ajouté : « Aujourd’hui, je dois avouer que je suis dans un état d’esprit différent. Je suis en colère, réellement en colère. L’attaque montre que nous ne pouvions pas assurer la liberté, nous ne pouvions pas assurer la sécurité des personnes là-bas. Et nous devons nous poser quelques très graves questions.

« Après des premiers doutes, j’ai soutenu la décision de recommander que les Achrafiens aillent au camp Liberty parce que j’ai fait confiance aux promesses et garanties que nous avons reçues des représentants des institutions internationales. Mais aujourd’hui je peux uniquement dire que je me sens trompé. Je me sens trahi.

« La question pour moi est de savoir s’il y a jamais eu l’intention d’assurer la sûreté aux Achrafiens ou si l’objectif était simplement de les mettre dans une position encore pire et d’en faire une cible plus facile pour les attaques.

« Par conséquent, je pense qu’ils ne devraient plus rester dans cette prison mais retourner dans un endroit sûr où leur sécurité peut être assurée non pas par les forces irakiennes mais par eux-mêmes, et j’espère que la communauté internationale réagira à cela. »

Il a exhorté les Nations Unies« apathiques et bureaucratiques » au leadership et au courage pour agir dès à présent afin de protéger les résidents vulnérables de Liberty.

M. Verheugen a également déclaré que le secrétaire général de l’ONU devait remplacer M. Kobler après son rôle dans le déplacement des résidents d’Achraf à Liberty, et après que son épouse – l’ambassadeur d’Allemagne à Bagdad – a publié un « communiqué inacceptable » sur leur situation désespérée. « Son devoir est de faire son travail. Son devoir est de faire ce que la Charte des Nations Unies et la déclaration des droits de l’homme exigent de faire. »

Il a ajouté : « J’attends de la Chancelière allemande et du ministère des Affaires étrangères allemand de faire comprendre très clairement que la déclaration de l’ambassadeur allemand à Bagdad ne constitue pas la position du gouvernement allemand.

« Cette déclaration relève de la pure ignorance et d’une incompétence politique. L’ambassadeur allemand est censé représenter le peuple allemand dans ces pays, mais je peux seulement dire qu’elle ne me représente pas, elle ne représente pas des centaines de milliers d’autres. Elle ne représente pas des centaines de milliers de défenseurs de la paix dans mon pays.

« Nous savons ce que cela signifie pour les gens d’avoir besoin de protection contre la répression et la persécution, j’attendrais donc particulièrement de la part du gouvernement allemand de montrer davantage de responsabilité et de solidarité avec ceux qui sont dans le camp Liberty. »

M. Verheugen a appelé le Haut-commissaire de l’ONU pour les Réfugiés Antonio Guterres « de faire de sa priorité l’aide aux gens du camp Liberty. »

M. Verheugen a également loué le programme en dix points pour l’avenir de l’Iran de la Présidente élue de la Résistance iranienne Maryam Radjavi, demandant : « Que diable pourrait-on demander d’autre pour prouver que vous êtes une alternative démocratique pour ce pays et que vous avez un programme crédible qui mérite le soutien du peuple. Nous ne pouvons pas obtenir un Iran démocratique sans une opposition démocratique. Et l’opposition démocratique pour l’Iran est représentée ici, et c’est la raison pour laquelle la bataille doit continuer. »

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe