vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLAIL appelle le gouvernement irakien à respecter les droits de Moudjahidine du...

LAIL appelle le gouvernement irakien à respecter les droits de Moudjahidine du peuple d’Iran

CNRI – L’Intergroupe parlementaire "les Amis d’un Iran Libre" (LAIL),  au Parlement européen, a déclaré dans un communiqué qu’il était profondément choqué par les remarques étranges faites par M. Nouri Al-Maliki, le Premier ministre irakien, sur le statut de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (l’OMPI).

Les Amis d’un Iran Libre appellent le gouvernement irakien à respecter les droits des membres de l’OMPI conformément à la loi internationale, comme l’a demandé le Parlement européen dans une résolution adoptée à l’unanimité le 12 juillet 2007.

Texte du communiqué par Les Amis d’un Iran Libre :

Respectez les droits des membres de l’OMPI en Irak conformément à la loi internationale

L’intergroupe "Les Amis d’un Iran Libre" du Parlement européen (LAIL) sont profondément choqués par les remarques étranges faites par M. Nouri Al-Maliki, le Premier ministre actuel de l’Irak, sur le statut de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (l’OMPI), résidant actuellement en Irak. Lundi, le 6 août 2007, à la veille de ses voyages les plus récents et réguliers à Téhéran, il a de nouveau répété ses intentions de plaire aux mollahs dirigeants en Iran et a déclaré : "la présence de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran en Irak est une menace pour la sécurité nationale de l’Iran. Cette organisation est dans la liste des organisations terroristes et sa présence sur notre sol est contraire à la constitution de l’Irak."

Nul n’ignore qui se trouve derrière les meurtres barbares quotidiens en Irak. Dimanche, le vice commandant des forces américaines en Irak, le général Raymond Odierno, a accusé l’Iran de fournir armes et entraînements aux milices chi’ites et a déclaré qu’elles étaient responsables de presque les trois-quarts des attaques qui ont tué ou blessé des Américains à Bagdad le mois dernier.

M. Maliki qualifie l’OMPI en Irak de menace à la sécurité du régime iranien. Il devrait dire clairement quelles sont ses priorités : est-ce la sécurité du régime iranien ou celle des Irakiens qui sont les victimes quotidiennes des agents terroristes de ce régime.

Dans une résolution adoptée unanimement le 12 juillet 2007, le Parlement européen a vivement rejeté les menaces d’expulsion et d’interruption de l’approvisionnement de carburant et d’eau potable faites par de hauts fonctionnaires du gouvernement irakien contre les membres de l’OMPI qui sont  "réfugiés politiques en Irak depuis 20 ans". La résolution a réitéré le statut juridique des membres d’OMPI qui sont reconnus comme "personnes protégées conformément à la Quatrième Convention de Genève."

Invoquer l’étiquette terroriste et des listes du terrorisme pour violer la Quatrième Convention de Genève et les droits de réfugiés est illégal et a été rejeté par des autorités juridiques et les tribunaux  européens plusieurs fois. Les hautes autorités américaines ont aussi déclaré n’avoir trouvé aucun lien entre les résidents d’Achraf et le terrorisme. Nous soulignons donc la demande du Parlement européen et appelons le gouvernement irakien à respecter les droits des membres de l’OMPI conformément à la Loi internationale.

Les Amis d’un Iran Libre
Parlement européen
Le 8 août 2007
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe