vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceL’Abbé Pierre appelle au retrait de l’OMPI de la liste du terrorisme

L’Abbé Pierre appelle au retrait de l’OMPI de la liste du terrorisme

L’Abbé Pierre appelle au retrait de l’OMPI de la liste du terrorismeCNRI – Le Figaro publiait hier un appel lancé par le Comité de défense pour une pratique démocratique en Iran, intitulé : «L’Abbé Pierre avec plus d’un millier de juristes, de parlementaires et de personnalités en France, pour le retrait de l’OMPI (les Moudjahidine du peuple d’Iran) de la liste terroriste de l’Union européenne» :

Les récents développements de la situation en Iran et l’arrivée au pouvoir du président Ahmadinejad rendent de plus en plus nécessaires l’existence et le soutien des forces d’opposition démocratique au régime actuellement en place à Téhéran.

Il apparaît en effet indispensable que le dialogue avec l’Iran se développe avec les forces démocratiques iraniennes éprises de liberté. Le Conseil national de la Résistance iranienne représente une des alternatives démocratiques sérieuses et sa voix se doit d’être entendue.

Le Comité de défense pour une pratique démocratique en Iran constitué en novembre dernier par des personnalités politiques et parlementaires, des juristes, des artistes et des défenseurs des droits de l’homme s’est donné pour un de ses principaux objectifs "d’obtenir la radiation de l’organisation des Moudjahidine du peuple iranien (OMPI) de la liste des terroristes et d’encourager le débat démocratique en Iran. "

L’OMPI est la composante la plus importante et la plus active du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), qui cherche à établir un gouvernement laïc et démocratique en Iran.

Après la tragédie du 11 septembre, dans un signe de complaisance avec Téhéran, le 2 mai 2002, l’Union européenne a placé l’OMPI sur sa liste des organisations terroristes. L’étiquette de terrorisme collée à l’OMPI a été politiquement motivée et a servi à favoriser les rapports commerciaux avec Téhéran.

Elle mine la lutte contre le terrorisme. La proposition faite par l’Union européenne à Téhéran en octobre 2004, selon laquelle si l’Iran suspendait l’enrichissement de l’uranium, l’UE continuerait « à considérer l’OMPI comme une organisation terroriste », indique clairement la nature politique de cette désignation. »

Plus d’un millier de juristes, d’avocats, de parlementaires et de personnalités en France ont réclamé dans diverses déclarations le retrait de l’OMPI de la liste des organisations terroristes de l’Union européenne. »

Voici les noms de certaines personnalités qui ont appelé au retrait de l’OMPI de la liste noire de l’UE :
Mouloud Aounit (Secrétaire Général du MRAP), Lucie Aubrac (ancienne résistante), Raymond Aubrac (Commissaire honoraire de la République), Patrick Baudouin (Président d’honneur de la FIDH), Jean-Michel Belorgey (ancien Président de l’intergroupe des parlementaires membres de la Ligue des droits de l’Homme), Ghaleb Ben Sheikh (écrivain et animateur de l’émission connaître l’islam sur France 2), Jean-Paul Benoît (député honoraire, chargé des relations internationales au PRG), Pierre Bercis (Président des Nouveaux Droits de l’Homme), Yves Bonnet (préfet honoraire, ancien directeur de la DST), Gérard Charasse (député PRG), François Colcombet (Conseiller honoraire à la Cour de Cassation et ancien député), Bertrand Favreau (président de l’institut des droits de l’homme du barreau de Bordeaux), Jean Ferrat (chanteur), Georges Flécheux (Président de l’Institut des droits de l’Homme du barreau de Paris), Jacques Gaillot (Evêque de Partenia), Georges Hage (député PC), Jean-Luc Mélenchon (ancien ministre, sénateur PS), Danielle Mitterrand (Présidente de la Fondation France Libertés), Jean-Pierre Michel (sénateur socialiste), Gilles Paruelle (Ancien bâtonnier du Val d’Oise), Christophe Pettiti (Secrétaire général de l’Institut des droits de l’Homme des Avocats Européens), Marc Reymann (député UMP), Mario Stasi (ancien bâtonnier du barreau de Paris), Pascal Terrasse (député PS), Alain Vivien (ancien Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, ancien Président de la commission interministérielle de la lutte contre les sectes.)

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe