vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafLa Résistance iranienne représente la principale force qui peut transformer l’énorme contestation...

La Résistance iranienne représente la principale force qui peut transformer l’énorme contestation à l’intérieur de la société iranienne vers un changement fondamental et vers la démocratie

Le samedi 11 février, coïncidant avec le 33ème anniversaire de la Révolution antimonarchique en Iran, lors d’un grand rassemblement à Paris, des milliers d’Iraniens, soutenus par de nombreux dignitaires européens et américains, ont rappelé qu’un développement majeur est en route en Iran et qu’un changement démocratique, comme solution pour éviter une crise régionale et internationale sans précédent, est à portée de main.

Emile Blessig, membre l’assemblée nationale française, a pris la parole lors de cette conférence.

Voir vidéo de l’intervention

Voici le texte de son discours :

Mesdames, Messieurs, nous sommes tous réunis aujourd’hui pour nous mobiliser pour les habitants du camp d’Achraf. Je voudrais ici remercier les responsables politiques – d’Europe, d’Amérique – qui ont voulu par leur présence manifester leur solidarité avec les réfugiés du camp d’Achraf et autour du conseil du Conseil National de la Résistance Iranienne et de sa Présidente, Madame Radjavi.
Je parle ici au nom d’un grand nombre de collègues députés, nous restons ensemble mobilisés sur la situation humanitaire des résidents du camp d’Achraf. Le régime iranien veut à tout prix l’élimination de ces résidents, membre de la principale force d’opposition Iranienne avant que la vague des changements n’atteigne l’Irak et l’Iran depuis la Syrie. Le régime sait très bien que le mouvement de la résistance iranienne représente la principale force qui peut mener et transformer l’énorme contestation à l’intérieur de la société iranienne vers un changement fondamental et vers la démocratie.

Le bilan de 33 années de règne d’une théocratie despotique devrait amener la communauté internationale – en particulier l’Union Européenne et les États-Unis – à reconnaitre la résistance iranienne et sa présidente élue comme l’opposition légitime et l’alternative démocratique au régime iranien. Et en même temps protéger les résidents d’Achraf. Il ne s’agit pas seulement d’une obligation politique et morale, mais d’une nécessité pour la paix mondiale. La solution durable pour débarrasser le monde du fascisme religieux qui cherche l’armement nucléaire est un changement de régime et l’établissement d’une démocratie laïque à l’attitude non nucléaire. Ce changement ne peut être réalisé qu’entre les mains du peuple iranien et de sa résistance.
Au cours d’une déclaration de soutien d’une majorité des députés – représentant l’Assemblée Nationale dans toute sa diversité, en mai 2011 – nous avons réclamé la reconnaissance de la résistance iranienne et l’établissement d’un dialogue avec le Conseil National de la Résistance Iranienne.

C’est pour cette raison que nous avons condamné toutes les pressions exercées contre les résidents d’Achraf pour les forcer à un transfert au camp Liberty sans que les normes internationales pour un camp de réfugiés soient établies. Nous pensons en effet que le préalable à tout transfert des résidents d’Achraf vers Liberty est de fournir les assurances minimales aux résidents. Assurances qui sont légitimes et raisonnables, sans lesquelles Liberty ne serait rien d’autre qu’une prison. La liberté d’emmener des biens meubles et des véhicules, la non-présence de la police à l’intérieur de la petite zone de ce camp, la liberté de circulation, l’assurance d’une zone de résidence minimale… sont les conditions minimales qui – si le gouvernement irakien n’est pas prêt à les assurer – démontreront son intention de nuire et exclurait par conséquent tout transfert de la part des résidents.
Les résidents d’Achraf et leurs représentants ont fait un long chemin, en montrant tous les signes de bonne volonté pour une solution pacifique à la crise d’Achraf. Nous devons rendre hommage aux positions de Madame Maryam Radjavi, qui a su ouvrir une voie dans l’impasse où l’on voulait placer Achraf.

Il appartient désormais à la mission d’assistance des Nations Unies en Irak, à l’ONU et à l’Union Européenne ainsi qu’aux États-Unis d’assumer leur responsabilité. Je salue la position du Haut Commissaire aux Nations Unions pour les réfugiés et j’appelle le HCR à réaffirmer le statut de réfugié des résidents d’Achraf. Depuis plus de 5 mois ce processus – qui est nécessaire pour réinstaller les résidents d’Achraf – est bloqué par le gouvernement irakien. Il faut que la communauté internationale s’adresse avec fermeté aux autorités de Bagdad pour leur faire comprendre que la sécurité de ces réfugiés est importante.
Je propose – si c’est possible – que soit organisée une visite de parlementaires français pour veiller au respect des droits des résidents d’Achraf lors de leurs déplacements et leur installation provisoire au camp Liberty. Le gouvernement français a des capacités importantes qu’il peut mettre en œuvre pour soutenir une initiative internationale et humanitaire pour la protection des habitants d’Achraf. D’autant qu’avec ses relations avec le gouvernement irakien, il peut obliger le respect d’engagements internationaux vis-à-vis des résidents d’Achraf. Soit dans le rôle des Nations Unies, soit dans le soutien au HCR. Il pourra commencer éventuellement à recevoir sur notre territoire un certain nombre de blessés et de malades d’Achraf qui avaient précédemment un droit d’asile en France.
Toute solution pour Achraf doit préserver à la fois la vie et la dignité de chacun de ses résidents. Comme stipulé dans l’article premier de la Déclaration universelle des droits de l’homme : « ce sont des hommes et des femmes courageux qui ne veulent pas renoncer à la cause de la liberté qu’ils ont toujours défendue pour leur pays ». Nous les saluons sincèrement et vivement et leur disons qu’ici, aujourd’hui comme hier – et j’espère bientôt dans une perspective de libération – nous restons à leur côté. 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe