vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyLa résistance iranienne rend hommage au peuple syrien

La résistance iranienne rend hommage au peuple syrien

A l’occasion du début du mois de Ramadan et en solidarité avec le peuple syrien et les Moudjahidine d’Achraf et de Liberty,

Maryam Radjavi a appelé les musulmans et les nations du monde à soutenir le peuple et la révolution syrienne,

Elle a également appelé la communauté internationale à ne pas permettre aux mollahs d’instiguer une autre tragédie humaine contre les résidents d’Achraf et de Liberty sous le sigle de l’ONU

Le dimanche 22 juillet, à l’occasion du début du mois de Ramadan, en solidarité avec la révolte héroïque du peuple syrien et en hommage aux martyrs des peuples syrien et iranien, et à la veille de la commémoration du massacre sanglant des 28 et 29 juillet 2009 à Achraf, une cérémonie a été organisée au siège du Conseil national de la Résistance iranienne à Auvers-sur-Oise (Val d’Oise).

Outre la participation de Mme Maryam Radjavi, la présidente élue de la Résistance iranienne, du député-maire de Cergy, M. Dominique Lefebvre, de Mme Anissa Boumedienne, d’une délégation de la fédération musulmane de Cergy et de la mosquée de Pontoise, plusieurs personnalités syriennes d’opposition étaient également présentes à la cérémonie.

En déposant des gerbes de fleurs au pied d’une représentation à la mémoire des martyrs des soulèvements en Iran et en Syrie, et en dispersant des pétales de fleurs dans le fleuve de l’Oise, les participants ont voulu rendre hommage aux martyrs tombés pour la liberté de l’Iran et de la Syrie.

Maryam Radjavi, la principale intervenante de la cérémonie, à d’abord félicité l’arrivée du mois de Ramadan à tous les musulmans du monde. Elle a ensuite souligné que les mollahs qui enchaînent le peuple iranien sous leur oppression, cherchent par tout leur poids à s’ingérer dans les pays arabes et musulmans, et particulier en Syrie où ils veulent maintenir la dictature sanguinaire de Bachar el-Assad.

Elle a rappelé: la semaine dernière, Velayati, le conseiller de Khamenei pour les questions internationales, a déclaré qu’en cas du renversement de Bachar El-Assad, « nous allons perdre notre axe régional ».

Avec le renversement du régime d’Assad, a déclaré, Mme Radjavi, les mollahs craignent un bouleversement géopolitique majeur dans  la région en faveur des forces démocratiques, allant du Liban et de la Palestine jusqu’en Irak. Un bouleversement qui serait au détriment du régime du Guide suprême et de son plan d’exportation de l’intégrisme dans la région. Les peuples de la région ont exprimé leur volonté de mettre fin au despotisme, surtout sous sa forme la plus détestable, c’est-à-dire la dictature religieuse du Velayate-Faghih. C’est outrageant de voir la Russie et la Chine prendre en otage le Conseil de Sécurité pour empêcher l’accession à la liberté du peuple syrien et des peuples de la région. Pour sa part, l’Occident a adopté une position d’observateur passif dans la crise syrienne.

Maryam Radjavi a souligné: les mollahs envoient en Syrie leur force Qods, leurs bandes terroristes et de grosses sommes d’argent, et ont transformé l’Irak en une tête de pont logistique pour secourir le régime d’Assad, tant par l’espace aérienne de l’Irak que par ses voies terrestres.

Dans une autre partie de son intervention, Mme Radjavi a affirmé que : les mollahs prétendent à l’Islam, alors qu’ils participent de toutes leurs forces dans le massacre du peuple musulman et sans défense de Syrie. En vérité, ce sont les pires ennemis de l’Islam et des musulmans. Or, le peuple syrien résiste par tous les moyens et en payant un lourd tribut avec ses nombreux martyrs, hommes, femmes et enfants qui tombent quotidiennement pour la libération de la Syrie.

En rendant hommage au peuple héroïque de Syrie, Maryam Radjavi, a appelé, à l’occasion du mois de Ramadan, les musulmans et les peuples du monde à soutenir le combat du peuple syrien.

La présidente élue de la Résistance iranienne a également évoqué la situation des camps d’Achraf et de Liberty : inquiet de l’évolution de la situation, le régime iranien cherche, avec l’aide de son valet irakien, à compléter la transformation du camp Liberty en un camp de concentration pour ses résidents, en prenant en otage leur besoins les plus élémentaires comme l’eau, l’électricité, la nourriture, les médicaments, la protection devant la chaleur, et en violant leurs droits élémentaires à la liberté de mouvement et de propriété.

Elle a fustigé les États-Unis et le Représentant spécial des Nations-Unies en Irak, qui, au lieu d’obliger le gouvernement irakien à fournir les besoins humanitaires des résidents, font pression sur les Moudjahidine d’Achraf pour renoncer à leurs droits. Elle s’est également déclaré préoccupée par les propos du chef de la MANUI dans la récente réunion du Conseil de Sécurité, faisant l’éloge du gouvernement irakien, alors que ce gouvernement continu à transformer le camp Liberty en prison, et réprimandant les résidents de Liberty pour le seul fait de demander de l’eau potable. 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 23 juillet 2012

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe