mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLa répression en Iran : “procès” de prisonniers politiques

La répression en Iran : “procès” de prisonniers politiques

Mme Akram Sanjari, prisonnière politique dans les années 1980, mère de l’étudiant Missaq Yazdannezad, et Mme Dina Karimi, également prisonnière politique dans les années 1980, ainsi que son fils Hanif Attarzadeh, sont passés en jugement en appel sur la plainte d’un individu nommé Tavassolian. Ils ont été rejugés pour avoir protesté contre leur longue incarcération inhumaine et illégale durant deux ans.

Ils avaient été arrêtés pour avoir participé aux funérailles d’Ali Saremi (grand prisonnier politique exécuté par le régime) et maintenu sous la torture en isolement dans la section 209 d’Evine durant de longs mois.

Akram Sanjari, 56 ans, a perdu ses trois frères, Ibrahim, Hossein et Hassan durant la vague d’exécution des années 1980 ordonnée par Khomeiny. Son fils Misaq a été arrêté en 2007 et incarcéré à la prison de Gohardacht.

Dina Karimi et son fils avaient été condamnés à deux ans de réclusion uniquement pour avoir participé aux mêmes funérailles.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe