lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLa politique complaisance menée avec le régime iranien conduit aux catastrophes Comme...

La politique complaisance menée avec le régime iranien conduit aux catastrophes Comme la deuxième guerre mondiale

La politique complaisance menée avec le régime iranien conduit aux catastrophes Comme la deuxième guerre mondiale

Lors d’un rassemblement des sympathisants français de la Résistance iranienne à l’occasion des vœux du Nouvel An, parlementaire honoraire M. Jean Pierre Brard a participé dimanche à la cérémonie organisée au siège de la Résistance iranienne à Auvers-sur-Oise en présence d’amis français du peuple iranien et diverses personnalités. Voici le texte de son discoure : 

Madame la présidente, Mesdames et Messieurs,

Madame la présidente vous nous avez présenté vos vœux et nos amis vos compatriotes du camp liberty également j’y reviendrais tout à l’heure. Vous appartenez à un vieux peuple qui plonge ses racines dans l’Antiquité et qui a éclairé l’humanité toute entière.

Tout à l’heure Monseigneur Gaillot appelait à la fraternité et à la solidarité, et à l’hospitalité, prudemment d’ailleurs il a, ce qui prouve que Vatican est passé par là Monseigneur et que vous êtes en rapport avec le réel il faisait référence au repas qu’il était nécessaire de partager certes il y’a la cène avec Jésus christ.

Aujourd’hui nous sommes peut-être le modeste continuateur mais l’église en votre personne Monseigneur a appris certainement une chose du mouvement ouvrier ventre affamé n’a point d’oreilles. Mais je pense que nous avons encore un petit peu de temps néanmoins et chacun aura entendu les très beaux propos de madame Boumediene faisant référence à la culture à la science et à la connaissance.

Et Madame la présidente tout à l’heure nous avons vu dans les ruines du camp liberty trois jours après l’attaque les musiciens et musiciennes des moudjahidines du peuple jouer et cela m’a rappelé autre

chose novembre 1941, le 7 novembre les nazis sont aux portes de Moscou et comme des loups affamés et impatients s’apprêtent à ne faire qu’une bouchée du peuple soviétique. Et comment ce jour-là fut-il répondu sur le front à l’arrogance et à la barbarie nazi? On alla chercher sur le front des musiciens et on fit jouer pour la première fois la sixième symphonie de Chostakovitch.

Face à ceux qui brulaient des livres …..On répondit par le génie créateur d’un musicien Chostakovitch. Et vous savez notre grand poète Louis Aragon disait que la musique c’est ce qui permet d’atteindre l’inatteignable ce qui relève certainement monseigneur de la spiritualité ; parce que la spiritualité n’est pas que le partage des religions, elle est le partage de tous les gens qui pensent et chacune d’entre nous est doué d’intelligence et de pensée s’il veut bien ne pas y renoncer et devenir laquais des maîtres du moment.

Madame la présidente vous êtes accueillie dans ce pays, vous n’avez pas toujours été très bien traité par les tenants du pouvoir mais vous savez nous savons que ceux qui défendent des convictions et la liberté doivent accepter parfois de subir des injustices. Nelson Mandela disait pour sa nation il faut savoir donner sa vie. Beaucoup l’ont fait et beaucoup le feront encore comme à liberty. Ici nous sommes dans un pays laïc, un pays laïc ça veut dire quoi ?

Si on fait remonter la laïcité et on peut la faire remonter jusqu’à Philippe Lebel au 14ème siècle, rassurez-vous je vais sauter des étapes sinon ce serait donné raison à monseigneur Gaillot n’est-ce pas? Philippe Lebel qu’est-ce qu’il fait ? Il assure la primauté de l’État de la France sur la papauté.

C’est à dire que pour la première fois c’est le pouvoir civil qui a le primat sur le pouvoir religieux; pacte fait la première fois parce que cela fut fait à l’Antiquité déjà hélas l’empereur Constantin pour des raisons d’intérêt partageant des intérêts comm uns comprit que la religion pouvait être un instrument du pouvoir, c’était le début de la fin d’une certaine manière.

Et les religieux de l’époque s’étaient dit qu’en s’appuyant sur le pouvoir c’était très bien pour asseoir leur religion Clovis a fait la même chose en France et on sait ce qui l’advint ensuite. Donc la laïcité chez nous est une vieille histoire je saute plusieurs siècles et j’arrive à la révolution française, que dit-elle la révolution française? C’est que la liberté de conscience c’est à dire la liberté de croire et de ne pas croire.

Parce qu’on croit en quelque chose à l’éminence supérieure à la personne humaine. Certains croyant d’autres ne croyant pas. Le 19ème siècle fut un peu agité puis arriva cette loi céleste si j’ose dire ou républicaine d’abord qui fut l’œuvre de deux grands hommes Aristide Brillant et Jean Jaurès, la loi de 1905 qui advint après beaucoup de conflits d’un côté le cléricalisme et de l’autre côté l’anti cléricalisme mais Jaurès et brillant faisaient partie de ces hommes politiques-où sont-ils aujourd’hui ? -qui avaient de la profondeur ,maitrisaient l’histoire, qui étaient des hommes d’humanité, qui avaient compris qu’il n’y a pas besoin d’être religieux pour comprendre que les religieux font partie de l’histoire de l’humanité et que ne pas les comprendre c’est renoncer à une partie de notre héritage qui nous constitue et je m’honore d’avoir fait voté en 2004 grâce je dois l’avouer je le confesse devant vous d’une certaine manière, j’ai fait adopter à l’unanimité moins une voix du temps où François

Fillon était ministre de l’éducation nationale et grâce à son appui je le dis un amendement qui rendait obligatoire dans nos écoles l’enseignement de l’histoire des religions. Vous avez bien entendu l’histoire des religions. Vous avez bien entendu l’histoire des religions et non pas de religion.

Pour l’enseignement de la religion elle-même il y’a des spécialistes si J’ose dire ce sont les ministres du culte. Mais si on considère que les religions appartiennent à l’histoire de l’humanité et bien c’est enseigner l’histoire qu’enseigner l’histoire des religions.

Et c’est permettre dans nos écoles que le petit juif qui est assis à côté du petit musulman ou du petit catholique ou du petit protestant comprenne sans parler de celui dont les parents ne croient en rien, enfin en rien on croit toujours en quelque chose mais pas à dieu mais comprennent qu’il y’a des croyances différentes et que ce qui nous unit ce sont pas les croyances qui ont tendances à nous opposer parce que spontanément tout le monde n’est pas dans l’eucumenisme et il y’en a qui considère que leur dieu est supérieur aux dieux des autres vous voyez bien que c’est le début du conflit qui peut se trouver là; et bien grâce à notre laïcité grâce à la loi de 1905 nous sommes nous la république quand je dis-nous c’est nous parce que nous sommes tous citoyens et nous appartenons tous à cet état républicain qui est fondé sur la liberté de conscience dont le premier pilier c’est la connaissance, la raison.

Et l’article 1 de notre loi de 1905 dit que la république précisément est fondé sur la liberté de conscience et ensuite reconnaît la liberté des religions, la liberté de culte. La république ne reconnaît aucune religion ça c’est l’affaire des citoyens de choisir la leur. Et dans le préambule de la constitution de 1946 au moment où on définit la république on dit la république est une et indivisible c’est à dire que le territoire est unie et ne peut pas être partagé.

Le deuxième objectif c’est laïque c’est à dire la liberté de conscience. Le troisième objectif seulement après démocratique et le 4eme objectif seulement après social et vous savez les constituants en 1946 on prit le temps de réfléchir; une et indivisible laïque, démocratique et sociale c’est dans cet ordre-là que les choses vont et en 1958 le général De Gaulle dans le préambule de la nouvelle constitution a repris exactement mot pour mot virgule après virgule ce texte alors madame la présidente, madame Boumediene vous avez parlé tout à l’heure de des musulmans. Les musulmans sont des personnes qui trouvent dans leur foi les raisons de leur comportement dans la vie et les racines de leur engagement.

Et puis chez les musulmans comme chez les catholiques, les protestants, les juifs il y’en a qui au nom de Dieu ils instrumentalisent, ce qui doit être un péché mortel moi je suis pas un spécialiste, n’étant pas homme de religion se servir de dieu n’est pas un bon comportement il n’y a pas de doutes pour assumer des choix qui sont ceux des personnes et bien il y’a des gens qui instrumentalisent la religion et en font un instrument de pouvoir.

Je ne connais pas d’islamistes modérés, je ne connais pas de mollahs modérés, je ne connais que des islamistes et des mollahs dissimulés mais ceux qui ont la foi et qui délivrent un message d’amour, celui des religions, ils ne commencent pas par tuer leur prochain, il en va des musulmans comme des intégristes. De ce point de vue la religion catholique elle a connu l’Inquisition, quant aux juifs ils ont assassiné un premier ministre qui s’appelaient Yitzhak Rabbin quant aux protestants à Genève ils ont fait monter Michel Servet sur le bûcher.

Donc chaque religion a ses extrémistes et c’est à chaque religion de faire le ménage chez elle et qui nous renvoie à nous français qui somme ce pays ou la laïcité est la règle de faire en sorte que tous puissent vivre ensemble pas côte à côte, vivre cote à cote ça finit par des face à face et précisément dans notre pays nous n’avons pas droit d’abord à la différence mais à l’indifférence c’est à dire que vous pouvez croire ce que vous voulez, vous pouvez avoir le comportement dans votre vie privée que vous voulez tant que vous respectez les lois d’intégrité des personnes.

Tout ça vous pouvez le faire parce que justement votre vie privée ne doit pas susciter l’intérêt de l’autre mais l’indifférence, c’est comme cela que nous sommes des femmes et des hommes libres issus de la révolution française. 

Je vais terminer sur un point vous savez notre pays depuis la révolution est structuré entre gauche et droite. Il est très important que chacun puisse exprimer ses convictions puisse débattre s’affronter toujours dans le respect de l’autre mais dans le respect de l’autre il faut savoir aller au-delà des oppositions entre la gauche et la droite comme cela fut le cas pour nitre pays à la révolution et pendant la résistance où tous les patriotes de gauche IU de droite se sont réunis sur l’essentiel c’est à dire la défense de la patrie la défense de la nation la défense de la liberté, la défense de notre héritage humaniste et aujourd’hui nous sommes les invites de Madame Radjavi, la présidente de l’OMPI et vous recevez vos voisins qui sont aussi célèbres que les persans Madame la présidente grâce à un certain Van Gogh n’est-ce pas mais là je vais pas aller sur la peinture parce que nous pourrions y passer beaucoup de temps mais pour une cause aussi importante que la vôtre madame la présidente vous avez su réunir autour du peuple iranien des gens de gauche et de droite et quand je participe à vos meetings et que je me retrouve côte à côte avec Rudy Giuliani l’ancien maire américain de la ville de New York j’avoue sue la première fois ça m’a fait un choc.

Mais quand je l’ai entendu dire ce qu’il avait à dire sur la résistance iranienne je me suis dit sur ce sujet qui est fondamental nous partageons la même option comme face aux nazis les soviétiques, les américains, les britanniques, les français et bien fautes encore était unis parce que nous étions tous contre la barbarie pour défendre des valeurs fondamentales que nous n’interprétons pas toujours de la même manière mais qui ont les mêmes racines et qui devraient justement parce que nous les interprétons pas toujours de la même manière nous conduire toujours au respect de l’autre et pour en finir par vous-même madame la présidente et par l’OMPI, vous n’êtes pas des musulmans des islamistes modérés, vous êtes des musulmans tout court mais vous savez les hommes et les femmes politiques croyez en mon expérience il ne faut jamais les croire sur ce qu’ils disent jamais mais sur ce qu’ils font.

Que font les résistants iraniens ? Et bien ils ont mis à leur tête une femme. N’est-ce pas une belle preuve par la pratique des engagements qu’ils ont pris? Parce qu’on me dit parfois oui mais, si demain ils arrivent au pouvoir est ce qu’ils ne feront pas comme les autres? Ils disent qu’ils veulent la démocratie et la laïcité je dis mais regardez qui les préside une femme c’est à dire pour les islamistes un agent du diable.

Et bien madame la présidente permettez-moi de terminer par là parce que je sais que vous n’êtes pas le diable mais au contraire l’une des plus belles images du peuple iranien qui est une raison d’espérer même dans les situations les plus difficiles que nous traversons après l’accord sur le nucléaire qui a été inspiré par la complaisance et la lâcheté et vous savez si nous reprenons notre histoire rappelez-vous pour les plus anciens vous y étiez peut-être moi non,1936 La Relaie était démilitarisée Hitler a décidée de la remilitariser, les troupes nazis avaient une consigne si l’armée française bouge reculez.

Qu’a fait l’armée française ? Elle s’est soumise elle a reculé. Qu’est-ce qu’il y’a eu après ? Il y’a eu Munich, il y’a eu la guerre. La complaisance, la lâcheté c’est ce qui conduit aux catastrophes et c’est ce qui aujourd’hui justement parlons seulement de l’histoire devrait nous déterminer même en ces circonstances très difficiles et justement parce que ces circonstances sont très difficiles à être solidaires de nos amis iraniens qui là-bas tiennent haut le drapeau des libertés fondamentales et si nous faisons cela c’est une manière d’accompagner par des actes nos vœux pour une bonne année 2016,c’est une bonne année en Iran elle sera bonne pour la planète entière merci.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe