vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLa liste des commandants des pasdaran du régime iranien tués en Syrie

La liste des commandants des pasdaran du régime iranien tués en Syrie

La liste des commandants des pasdaran du régime iranien tués en Syrie

CNRI – Mostafa Sadrzadeh, un commandant de la Brigade Fatemiyoun, a été tué le 23 octobre au sud de la ville d’Alep en Syrie. Cette brigade – contrôlée et commandée par les gardiens de la Révolution du régime iranien (pasdaran) – est composée de ressortissants afghans résidant en Iran. Ceux-ci se battent en Syrie pour soutenir la dictature de Bachar Al-Assad et sont impliqués dans le massacre du peuple syrien.

Sadrzadeh faisait partie des fondateurs de la Brigade Fatemiyoun où il commandait le bataillon Amar. L’agence Fars (une agence de presse liée aux pasdaran) a rapporté le 23 octobre : « Dans le passé, il (Sadrzadeh) avait commandé une unité militaire qui a combattu durant la guerre Iran-Irak. »

Les médias officiels du régime iranien ont publié des photos de Sadrzadeh aux côtés de Ghassem Soleimani, le commandant en chef de la Force Ghods des pasdaran.

Sadrzadeh est un des nombreux commandants des pasdaran du régime iranien tués en Syrie au cours des dernières semaines.

Le samedi 24 octobre, l’agence Fars a rapporté la mort de Milad Mostafavi, un membre des pasdaran tué lors des combats à Alep.

Le dimanche 25 octobre, les médias du régime iranien ont rapporté que deux autres membres des pasdaran, Sajjad Tahernia et Ruhollah Emadi, ont été tués vendredi lors des combats en Syrie.

Par ailleurs, selon le département des Relations publiques des pasdaran, ces derniers jours, huit autres membres des pasdaran ont été tués en Syrie.

Le 23 octobre, deux membres de la Brigade Ansar (une brigade chargée de la protection des dirigeants du régime iraniens) ont été tués en Syrie, notamment Abdollah Bagheri, un des garde du corps de Mahmoud Ahmadinéjad, ancien président du régime iranien.

Le jeudi 22 octobre, un site lié au régime iranien (asriran.com) a rapporté que 15 autres membres des pasdaran ont été tués en Syrie. Cependant, les pasdaran – qui ne veulent pas reconnaître l’ampleur de ces récentes pertes – ont démenti cette information.

Au cours de ces dernières semaines, les forces du régime iranien en Syrie ont subi des pertes considérables. Le responsable des Relations publiques des pasdaran, Ramadan Sharif, et le vice-ministre des Affaires étrangères, Hossein Abdollahian, ont reconnu une augmentation des pertes parmi les pasdaran présents en Syrie.

Le nombre élevé de ces pertes montrent que plusieurs milliers de pasdaran du régime iranien se trouvent actuellement en Syrie.

Parmi les commandants de haut-rang des pasdaran tués en Syrie, il y a eu notamment :

1) Le général Hossein Hamedani, un des fondateurs du Corps des pasdaran, commandant en chef des forces du régime iranien présentes en Syrie (tué le 8 octobre 2015)

2) Le général Farshad Hassounizadeh, ancien commandant de la Brigade Saberin, une unité des Forces Spéciales des pasdaran (tué le 12 octobre 2015)

3) Le colonel Hamid Mokhtarband, ancien commandant de la Brigade d’Ahvaz, ville située au sud-ouest de l’Iran (tué le 12 octobre 2015)

4) Le colonel Moslem Khizab (tué le 18 octobre 2015)

5) Rasoul Pourmorad, un commandant des force de Bassidj à Ghazvine (tué le 14 octobre 2015)

6) Nader Hamid, un membre de la force paramilitaire du Bassidj, chargé d’organiser les forces paramilitaires du dictateur syrien Bachar Al-Assad (tué en octobre 2015)

7) Le général Mohammad-Ali Allah-Dadi (tué le 18 janvier 2015)

8) Le général Abdollah Eskandari (tué en mai 2014)

9) Le général Esmail Haydari (tué en juillet 2013)

10) Le général Hassan Shateri (tué en février 2013)

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe