mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLa fuite des capitaux : un phénomène croissant en Iran

La fuite des capitaux : un phénomène croissant en Iran

Par Reza Shafa*

CNRI – Près de 400.000 Iraniens jouent un rôle majeur dans l’économie des Emirats arabes unis (EAU) aujourd’hui. Depuis l’arrivée d’Ahmadinejad au pouvoir il y a deux ans, le nombre a simplement doublé. Les Iraniens ont investi des milliards de dollars aux EAU à cause de l’instabilité économique en Iran.

Par Reza Shafa*

CNRI – Près de 400.000 Iraniens jouent un rôle majeur dans l’économie des Emirats arabes unis (EAU) aujourd’hui. Depuis l’arrivée d’Ahmadinejad au pouvoir il y a deux ans, le nombre a simplement doublé. Les Iraniens ont investi des milliards de dollars aux EAU à cause de l’instabilité économique en Iran.

La Chambre de Commerce des EAU constate que les grands investisseurs immobiliers dans le Golfe Persique sont des Iraniens. Ils possèdent plus de vingt pour cent des parts du marché.

Il est intéressant de savoir que non seulement les investisseurs iraniens sont intéressés par l’immobilier aux EAU, mais aussi que beaucoup de responsables iraniens sont entrés dans la course.  

Le prestigieux hebdomadaire Middle East Economic Digest (MEED) a révélé qu’en 2006, l’Iran a importé dix milliards de dollars de marchandises des Emirats. Elles ont d’abord été importées puis envoyées vers leur destination finale, l’Iran.
     
Le commerce non pétrolier entre les deux Etats a excédé 8 milliards de dollars en 2006, selon la Direction du commerce et de l’industrie à Dubaï.

Depuis que deux nouvelles universités américaine et européenne se sont ouvertes aux EAU, les étudiants iraniens sont aussi attirés par ce royaume. L’année dernière 12.000 étudiants iraniens s’y sont inscrits. Le chiffre a plus que quadruplé ces trois dernières années.   

Les EAU sont devenus la principale issue de secours des mollahs vis-à-vis des sanctions économiques. Cependant, les Etats-Unis font pression sur cet Etat minuscule pour qu’il cesse son commerce avec le régime iranien. La décision récente par les dirigeants du royaume de ne pas exporter de marchandises qui peuvent avoir un usage militaire ou être utilisées dans des projets nucléaires en Iran est conforme au mandat américain. 

 *Reza Shafa est un expert des réseaux de renseignements du régime iranien, en Iran et à l’étranger. Il a mené des recherches poussées sur le VEVAK, les services secrets du CGR et la force Qods. Il contribue actuellement au site du CNRI.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe