samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceMaryam Radjavi, la décision de la cour d’Appel fédéral à Washington est...

Maryam Radjavi, la décision de la cour d’Appel fédéral à Washington est une victoire de la justice contre le marchandage et la fin de 15 années d’étiquette terroriste injuste

Maryam Radjavi : la décision de la cour d’Appel fédéral à Washington est une victoire de la justice  contre le marchandage et la fin de 15 années d’étiquette terroriste injuste 
 
Dans une décision prononcée aujourd’hui, la Cour d’appel fédéral de Washington DC, a exigé de la Secrétaire d’Etat américaine de réviser dans un délai de quatre mois à partir de cette date, l’inscription de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) sur la liste des organisation terroristes. La Cour ajoute : « Si la Secrétaire d’Etat refuse d’agir dans la période de quatre mois, la requête de l’ordonnance Mandamus de la Cour suprême concernant le retrait de la désignation de la liste des organisations terroriste sera prononcé ». 

Mme Maryam Radjavi, la présidente élue de la Résistance iranienne a qualifié la décision prononcée, aujourd’hui, par la Cour d’appel à Washington, comme une victoire de la justice contre le marchandage qui met fin à 15 années d’étiquette terroriste injuste collée au mouvement de résistance légitime du peuple iranien.
 
Cette décision de justice, a-t-elle ajouté, a montré une fois de plus que le maintien de l’étiquette de terroriste contre l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), pendant tous ces années, était totalement illégal et illégitime et motivé par des intérêts politiques. Alors que selon la loi, l’administration américaine devait appliquer, en 180 jours, la précédente décision du tribunal prononcé en 2010, après 600 jours la décision de justice n’avait pas encore été exécutée. 
 
Mme Radjavi a ajouté : durant ces 15 dernières années, cette étiquette illégitime  a été le plus grand facteur du maintien des mollahs sanguinaires au pouvoir en Iran et a été à l’origine de deux massacres perpétrés par les forces irakiennes contre les opposants iraniens dans le camp d’Achraf, et une caution à de nombreuses arrestations, tortures et exécutions des membres et des sympathisants de l’OMPI et de la Résistance iranienne en Iran, entrainant des restrictions injustes contre les Iraniens vivant aux Etats-Unis. Aujourd’hui cette inscription est un levier aux mains du régime iranien et du gouvernement irakien pour réprimer les opposants iraniens résidant dans des camps d’Achraf et de Liberty en Irak.
 
Mme Radjavi a souligné, que prétendre être opposé à la dictature religieuse et terroriste au pouvoir en Iran et au projet nucléaire militaire de ce régime, tout en enchaînant son opposition légitime et organisée en l’inscrivant sur la liste noire, c’est tenir un discours sans effet et sans valeur.
 
Elle a exprimé le souhait que la Secrétaire d’Etat, Mme Hillary Clinton, agisse avec rapidité en appliquant cette décision de justice et mette fin à une politique erronée et destructrice qui a trop duré et mette un terme à une injustice flagrante dans l’histoire des Etats-Unis d’Amérique.
 
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 1 juin 2012

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe