samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: EconomieLa corruption en Iran ne peut être vaincue qu'avec un changement de...

La corruption en Iran ne peut être vaincue qu’avec un changement de régime

La corruption en Iran ne peut être vaincue qu'avec un changement de régime

Le directeur de la Banque centrale d’Iran, Valiollah Seif, a récemment affirmé que les auteurs d’actes illégaux rendent difficile la réforme de l’économie iranienne. Mais il n’a pas expliqué pourquoi le régime iranien ne tente-t-il pas de repousser ces réseaux de corruption ?

L’Iran a été embrasé par des manifestations à l’échelle nationale qui ont mis en évidence la corruption systématique comme le problème central du régime.

Le Guide Suprême des mollahs, Ali Khamenei, a fait des promesses de lutte contre la corruption, mais étant donné que ceux qui détiennent le pouvoir sont ceux qui sont impliqués dans la corruption, ces promesses son vaines. Même les noms des complices de ceux qui ont subi un procès, ont été traités comme confidentiels et censurés par le régime, ce qui a donné aux responsables corrompus l’immunité.

Les mollahs savent que la corruption est l’une des raisons pour lesquelles le peuple iranien aspire à un changement de régime. Hassan Rohani, président du régime, a qualifié la corruption de « menace à la sécurité nationale ». Après tout, cette corruption peut être facilement observée, d’autant plus que les acteurs se sont sentis tellement à l’abri des poursuites qu’ils s’en sont ouvertement vantés.

En fait, il semble que les mollahs éprouvent quelques réticences à agir contre la corruption et adoptent des lois pour donner l’impression qu’ils le feront, mais elles sont rarement appliquées. Le problème c’est que les membres du régime et leurs familles et proches sont tous impliqués dans la corruption qui gangrène l’économie iranienne.

Certains économistes ont suggéré de réformer les structures administratives et de gouvernance en Iran, d’accroître la transparence, de faire en sorte que les militaires renoncent à leurs privilèges commerciaux et d’amener les trois branches du gouvernement à travailler ensemble. Un économiste iranien a déclaré : « Le problème principal est que certaines des mesures susmentionnées devront être prises par les personnes très corrompues qui sont bien positionnés à l’intérieur des structures du pouvoir. » Il indique qu’une organisation indépendante des autres branches du pouvoir, dirigée par un politicien puissant, intègre et invulnérable, résoudrait le problème, mais que même cela ne tient pas compte du fait que le régime n’a pas de politiciens indépendants. Tous les membres du régime sont sous le contrôle de Khamenei et ils ne pourront jamais mener une enquête équitable.

Simplement, la seule façon de s’assurer que le régime des mollahs soit exempt de corruption est de changer le régime et de soutenir la démocratie en Iran.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe