vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran Résistance« On ne peut pas laisser l’isolement de la France comme ça...

« On ne peut pas laisser l’isolement de la France comme ça ! » – Jacques Gaillot

 Radio RGB-92.2 – Aujourd’hui, mardi 13 janvier, nous entendrons Mgr Gaillot, évêque de Partenia, qui soutient dans sa lutte l’Ompi, l’organisation de résistance iranienne. L’Ompi, l’Organisation des Moudjahidines du Peuple d’Iran basé à Auvers-sur-Oise a lancé ce matin à Paris un appel citoyen en faveur du retrait de l’organisation, de la liste européenne des organisations terroristes. Un appel auquel ont répondu des personnalités telles que le chanteur Jean Ferrat, la sociologue Andrée Michel, ou bien encore le résistant Raymond Aubrac. Etait également présent Mgr Gaillot, ancien évêque controversé de la ville d’Évreux, qui à la suite de ses nombreuse prises de position a été destitué par le Vatican et nommé évêque de Partenia. C’est ce qu’il nous explique tout de suite :

Mgr Gaillot : j’ai pris beaucoup de positions sur des problèmes de société, que ce soit l’armement, le nucléaire ; aussi bien des questions d’église, sur le mariage, le célibat, etc. J’ai essayé que les pauvres soient aussi parties prenantes de la vie d’église. Il y a eu des difficultés, on a voulu me faire taire.

Journaliste : comment s’y est-on pris pour essayer de vous faire taire ?

Mgr Gaillot : eh bien ils m’ont enlevé la responsabilité d’Évreux et je suis évêque de Partenia, c’est un diocèse d’Afrique du Nord qui a disparu au Ve siècle. Donc je suis un évêque sans frontières et j’ai un peuple immense qui n’est plus celui d’Évreux mais qui est celui des gens en difficulté, des gens qui sont dans l’exclusion et dont on bafoue le droit.

Journaliste : vous soutenez l’Ompi dans sa démarche qui consiste à se faire retirer de la liste européenne des organisations terroristes. Pourquoi un tel soutien, Mgr Gaillot ?

Mgr Gaillot : parce que je crois que c’est une grave injustice qui leur a été faite. On a arrêté la présidente, on a fait un coup de filet sur beaucoup de militants et puis on s’est bien vite aperçu que le dossier était vide. Ce qu’on veut, c’est enlever cette étiquette. Vous savez, une fois qu’on est sur la liste noire, on est barré partout et catalogué comme terroriste. Or, toutes les grandes instances européennes, la cour de justice européenne, le parlement et le gouvernement en Angleterre, partout, ont enlevé cette étiquette. Mais la France traîne les pieds.

Journaliste : Est-ce que le soutien de personnalités telles que vous peut aider cette démarche ?

Mgr Gaillot : La France est isolée dans l’Union européenne aujourd’hui et la Résistance iranienne est invitée par tous les responsables de l’Europe, aussi bien à Bruxelles qu’à Luxembourg. Donc, on ne peut pas rester comme ça ! Je sais que ce n’est pas facile, que le gouvernement français et la justice en France reviennent sur leur position en annonçant un non-lieu. Enfin il faut quand même que ça se fasse ! On ne peut pas laisser l’isolement de la France comme ça.

Journaliste : Est-ce que vous comprenez l’obsession de la France de conserver l’Ompi comme organisation terroriste ?

Mgr Gaillot : ça je ne le comprends pas. Ce que j’admets simplement, c’est que ce n’est pas facile de reculer et de dire qu’on s’est trompé. Ce n’est jamais facile. Bon, enfin, la justice est la justice, il y a une sorte de vérité qui doit se faire !

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe